Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2800 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > L’eau

L’eau

  • L’Iran, en première ligne de la « crise de l’eau ». Etat des lieux hydrologique du pays et de ses ouvrages hydrauliques (2/2) - 18/12/19

    « La crise de l’eau d’aujourd’hui en Iran sera-t-elle la crise politique de demain ? » s’interrogeait France 24, le 15 juin 2018 (1). De fait, la « crise de l’eau » que traverse l’Iran, loin d’être un simple phénomène climatique, est également le fruit de nombreuses années de politiques publiques inadéquates des ressources hydriques du pays.

    Comme analysé en première partie de cet article, l’Iran est un pays dont la situation hydrologique et les conditions climatiques ne favorisent pas l’abondance hydrique. Si le pays est loin d’être « aride », comme cela peut être entendu pour les pays de la bande sahélo-saharienne par exemple, il n’en demeure pas moins que l’équilibre du pays reste très précaire et qu’il connaît, aujourd’hui, une situation de stress hydrique intense.

    Après avoir présenté l’état des lieux hydrologique de l’Iran et de ses ouvrages hydrauliques, prérequis indispensable à la compréhension du contexte dans lequel la crise de l’eau se joue, cet article va s’attacher à présenter la situation de stress hydrique que connaît aujourd’hui le pays (I), ainsi que les solutions appliquées ou envisagées par les autorités (II).

  • L’Iran, en première ligne de la « crise de l’eau ». Etat des lieux hydrologique du pays et de ses ouvrages hydrauliques (1/2) - 13/12/19

    « Téhéran s’enfonce peu à peu dans le sol », titrait le 5 décembre 2018 la journaliste Emeline Férard pour le magazine GEO (1) : en certains endroits, le sol se serait enfoncé jusqu’à 25 centimètres par an – et, avec lui, le bâti de la capitale iranienne. La cause de cet affaissement ? Un drainage excessif des nappes phréatiques, conséquence directe d’une gestion inadaptée de la problématique hydrique en Iran et du creusement de puits illégaux à travers le pays.

    L’affaissement de Téhéran, loin d’être un cas isolé, n’est en réalité que l’une des nombreuses manifestations de la « crise de l’eau » que connaît l’Iran depuis le début des années 1990 environ. Cette expression vise à vulgariser le phénomène, large et complexe, de l’ensemble des enjeux hydriques auxquels l’Iran et le Moyen-Orient sont confrontés actuellement et seront amenés, selon toute vraisemblance, à faire face de façon croissante. Les enjeux, éminemment socio-environnementaux, se mêlent avec une force telle aux problématiques sécuritaires que l’expression de « guerres de l’eau » est, elle aussi, de plus en plus employée (2).

    De fait, les prodromes et symptômes de cette crise de l’eau s’avèrent très nombreux et partagent une certaine tendance à se confondre les uns avec les autres : des sécheresses climatiques aux aridités anthropiques, de la surexploitation industrielle des nappes phréatiques à la faible disponibilité hydrique, les problématiques ne manquent pas pour rendre la « crise de l’eau » aussi complexe qu’elle s’avère hautement sensible.

    Une série d’articles sera ainsi consacrée à la problématique hydrique au Moyen-Orient. L’Iran, en première ligne de la « crise de l’eau », sera à cet égard le premier sujet d’étude. La première partie de cet article sera consacrée à un état des lieux hydrologique du pays (I) et aux installations hydrauliques dont ce dernier s’est doté (II) ; la deuxième partie portera, ensuite, les enjeux hydriques que l’Iran traverse, tant dans leurs causes que leur expression dans le quotidien des Iraniens.

  • Eau et conflits dans le bassin du Jourdain - 12/12/13

    Si le bassin du Jourdain ne rivalise pas en taille avec celui du Tigre-Euphrate et du Nil, il est néanmoins le théâtre de conflits peut-être plus nombreux et plus violents. En effet, prenant sa source au Liban, le Jourdain sépare Israël des Etats arabes voisins, Syrie et Jordanie.

  • L’eau, cause ou prétexte pour les conflits ? L’exemple du Tigre et de l’Euphrate - 06/12/13

    Le Tigre et l’Euphrate forment le croissant fertile de la Mésopotamie qui a vu naître la civilisation néolithique au IXème millénaire avant J.-C. Aujourd’hui, l’eau de ces fleuves est cependant moins synonyme de prospérité que de conflits. La croissance démographique nécessite de prélever de plus en plus d’eau des deux fleuves pour alimenter le secteur agricole et hydroélectrique.

  • Le Nil, axe de développement économique et de tensions géopolitiques - 28/11/13

    Le Nil, fleuve long de 6671 km, draine un gigantesque bassin versant (espace formé par le fleuve et ses affluents) de 2,8 millions de km², soit cinq fois la France, réparti entre dix pays. Nous avons choisi de nous centrer sur l’Egypte, d’une part parce que c’est le seul pays nilotique considéré comme appartenant au « Moyen Orient », d’autre part, parce que c’est en Egypte que les enjeux autour du Nil sont les plus forts : le fleuve est tout simplement vital pour ce pays situé en zone aride.

  • L’eau au Moyen-Orient - 20/11/13

    Au Moyen-Orient, l’eau a toujours été appréhendée comme une ressource rare et sacrée. Très présente dans les mythes sumériens et akkadiens, la symbolique de l’eau a nourri les systèmes de croyances des Hébreux et des Arabes. Le caractère de l’eau comme source de vie et comme fondatrice de grandes civilisations avait déjà été noté au Vème siècle av. J-C par l’historien grec Hérodote, qui qualifiait l’Egypte de « don du Nil ».

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Azerbaïdjan, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice