Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2600 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Iran

Iran

  • Entretien avec Thierry Coville : « L’Iran a montré qu’il respectait le droit international, pas les États-Unis » - 11/07/19

    L’Iran a franchi un nouveau cap dans son désengagement de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire, en annonçant lundi 8 juillet avoir enrichi de l’uranium au niveau prohibé de 4,5% en réponse au rétablissement des sanctions américaines. Conclu à Vienne en 2015 entre l’Iran et les puissances du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne), cet accord international prévoyait une levée progressive et conditionnelle des sanctions économiques contre Téhéran, en échange d’un contrôle sur le programme nucléaire iranien. Mais en mai 2018, le président américain s’est retiré unilatéralement de cet accord, annonçant le « niveau le plus élevé de sanctions économiques possibles » contre l’Iran. Aujourd’hui, le pays est au bord de l’asphyxie et les tensions avec Washington sont à leur comble. Pour Thierry Coville, chercheur à l’IRIS et spécialiste de l’Iran, « la situation pourrait dégénérer » à tout moment.

  • Astrologie sassanide : apports et héritages - 28/06/19

    Dans le monde sassanide comme dans celui des Grecs et des Indiens, des Chinois, des Syriaques et des Yéménites avec lequel il a communiqué, l’astronomie, l’art rationnel visant à observer le ballet céleste et y appliquer les formules mathématiques nécessaires à sa compréhension s’adjoint également une dimension interprétative nécessaire au sens de son exister : l’astrologie. L’héritage des connaissances grecques et indiennes n’est néanmoins pas suffisant pour comprendre le système astrologique sassanide dont l’originalité s’articule autour des conjonctions grandes, moyennes et petites de Saturne et Jupiter ainsi que les connaissances visant à la prédiction de la venue des prophètes, des religions et des dynasties au terme de 60 ans. Cette tradition du calcul sexagésimal nous indique un héritage direct de la Mésopotamie et la Babylonie ancienne à travers le lien parthe assimilé par les Sassanides dont il conviendra de resituer l’ampleur.

  • Crise dans le golfe Persique : le face-à-face irano-américain - 24/06/19

    Depuis la mi-mai 2019, les incidents sécuritaires se multiplient dans le golfe Persique et la tension monte, non plus seulement verbalement mais militairement : le 20 juin, le Président américain Donald Trump a donné l’ordre à l’armée américaine d’exécuter une série de frappes contre des cibles iraniennes, avant de finalement se raviser. Au vu de la richesse et de l’intensification de l’actualité dans le très stratégique golfe Persique, cet article a pour but d’éclairer la situation actuelle, les raisons y ayant menées et les suites et conséquences potentielles à cette crise.

  • Entretien avec Clément Therme – Comprendre la montée des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran - 23/06/19

    Depuis quelques semaines, des incidents se sont déroulés dans le golfe Persique. Puis le jeudi 20 juin, un drone de US Navy qui, selon l’Iran, aurait violé son espace aérien, a été abattu. Le vendredi 21 juin, le président américain Donald Trump a annoncé sur Twitter avoir annulé des frappes aériennes contre trois sites iraniens, programmées à la suite de la destruction du drone américain.

    Analyse de cette montée des tensions et de ses implications diplomatiques et économiques par Clément Therme, chercheur pour le programme Moyen-Orient de l’International Institute for Strategic Studies (IISS).

  • Dossier du magazine L’Histoire : « Aux origines mythiques de l’Iran : la Perse du roi des rois », juin 2019 - 21/06/19

    Au mois de juin, le magazine L’Histoire consacre son numéro à l’Empire achéménide. Ce qui frappe à la lecture de ce passionnant dossier, est l’angle très particulier par lequel le premier empire-monde de l’Antiquité est communément abordé en Europe : on en connaît, certes, les grands noms : Cyrus, Darius, Persépolis, ou encore Suse ; et on sait généralement que c’est sur ce terrain qu’Alexandre le Grand fit ses premières conquêtes. Pourtant, et c’est bien ce que nous enseigne ce numéro qui fait une place particulière à l’historien Pierre Briant, la réalité est bien plus diverse. Tout en retraçant l’histoire de l’Empire perse et de ses grands noms, « Aux origines mythiques de l’Iran : la Perse du roi des rois » interroge la perception très réductrice partagée en Occident de cet Empire. Le dossier propose au lecteur une immersion dans l’histoire des Perses, à l’aide d’une iconographie très riche et nous invite à renverser notre regard sur l’empire achéménide.

  • Les Kurdes, d’un statut de peuple marginalisé à celui d’acteurs stratégiques incontournables. Un peuple stratégiquement incontournable (2/2) - 13/06/19

    Au fil des années, avec notamment la consolidation de la région autonome du Kurdistan irakien (RAK) créée en 2005 et la guerre contre l’Etat islamique à partir de 2013, les Kurdes se sont imposés comme des acteurs géopolitiques incontournables pour les autres parties impliqués sur le théâtre levantin. Les victoires décisives des forces kurdes soutenues par la Coalition internationale en Irak mais surtout en Syrie en sont clairement à l’origine ; aujourd’hui, l’emprise territoriale des Kurdes au Moyen-Orient est incontestable, comme le montre la carte ci-contre.

    Toutefois, d’autres acteurs kurdes, insurrectionnels cette fois, se sont imposés comme des acteurs de premier plan au Moyen-Orient ; le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) en est certainement l’exemple le plus éloquent et le plus incontestable, et cela tant en Syrie, en Irak, en Turquie et en Iran, dans une moindre mesure toutefois : le régime des Mollah doit faire face à un mouvement d’opposition grandissant, le Parti démocratique kurde iranien (PDKI), dont les forces militaires multiplient les escarmouches à la frontière irako-iranienne avec les Pasdarans, tandis que son état-major politique noue des liens politiques croissant au Moyen-Orient et au sein des chancelleries occidentales.

  • Les Kurdes, d’un statut de peuple marginalisé à celui d’acteurs stratégiques incontournables. Un peuple concentré dans les montagnes mais disséminé à travers le Moyen-Orient (1/2) - 07/06/19

    « Je trouve que les Kurdes sont des gens extraordinaires, ce sont d’incroyables combattants, ils sont formidables, chaleureux, et sont des alliés précieux dans bien des cas. Bon, comme vous le savez, il s’agit de plusieurs groupes différents de personnes. Mais ce sont des gens extraordinaires, je pense vraiment qu’ils le sont ! », affirmait le Président américain Donald Trump, avec la grandiloquence qui est la sienne et devant un parterre de journalistes, lors d’une conférence de presse le 12 juillet 2018 à l’occasion du sommet de l’OTAN tenu à Bruxelles (1).

  • Draxt ī Āsōrīg : ce que la chèvre dit au palmier - 31/05/19

    Le chemin de la littérature à travers les siècles, de l’oralité à l’écriture, est tributaire de variations voire de changements essentiels qui défont et refont les histoires en les éloignant de leur origine.
    Dans un précédent article, nous avions déjà évoqué le voyage des contes des Mille et une Nuits, compilés à l’époque sassanide sous le titre de Hazār afsāne (milles histoires), traduits et modifiés dans leur version arabe (Alf Lailah wa Laila) puis enrichi d’histoires glanées par les orientalistes qui les firent découvrir en Europe à partir du XVIIIème siècle en ajoutant des histoires extérieures au corpus existant. De même, les fables de La Fontaine empruntent leurs récits de sagesse au livre de Kalīla et Dimna, traduit en arabe et en syriaque à partir du modèle indien du Pancatantra, du Tūtī nāmag (le livre du perroquet) ou du Sindbād nāmag (le livre des sept vizirs).

  • Entretien avec Thierry Coville : « Ni les Etats-Unis ni l’Iran n’ont intérêt à débuter une guerre » - 21/05/19

    « Si l’Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l’Iran. Ne menacez plus jamais les Etats-Unis », peut-on lire dans un tweet du président américain Donald Trump, daté du dimanche 19 mai 2019. Depuis plusieurs semaines en effet, les tensions sont de plus en plus vives entre les deux pays. Les Etats-Unis, qui se sont retirés de l’accord sur le nucléaire le 8 mai 2018, durcissent leurs sanctions économiques contre l’Iran et de nouveaux moyens militaires américains (porte-avion Abraham Lincoln et bombardiers B-52) s’apprêtent à gagner les eaux du Golfe persique. Selon le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, l’objectif serait de « répondre de manière implacable à toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou de [ses] alliés ». L’escalade est si importante que l’option d’un conflit armé ne serait plus écartée. Selon les informations du New York Times, un plan prévoyant l’envoi de 120 000 soldats américains au Moyen-Orient aurait été envisagé si l’Iran attaquait des forces américaines dans la région, ou reprenait son programme nucléaire. Quatre ans après la signature historique de l’accord sur le nucléaire iranien, une guerre opposant les Etats-Unis et l’Iran est-elle probable ? La réponse de Thierry Coville, chercheur à l’IRIS.

  • Entretien avec Fabrice Balanche : « La reprise totale d’Idleb est inévitable » - 21/05/19

    Depuis le 6 mai dernier, l’armée syrienne et ses alliés ont lancé une offensive terrestre contre les groupes rebelles et djihadistes dans la province d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie. Si les frappes se concentrent jusqu’à présent sur la partie sud du bastion rebelle, la reprise totale de la province semble inévitable. A terme, l’enjeu pour la communauté internationale sera de savoir ce qu’il adviendra des milliers de djihadistes et déplacés bloqués à la frontière turque. L’Europe peut-elle faire face à une nouvelle vague de réfugiés ? Va-t-elle céder à la pression de Moscou en acceptant de payer une partie de la reconstruction de la Syrie ? Ces questions s’inscrivent de plus dans un contexte géopolitique régional très incertain, lié aux fortes tensions et à leurs évolutions entre les Etats-Unis et l’Iran, ainsi qu’entre Israël et l’Iran. Analyse de Fabrice Balanche, Maître de conférences HDR à l’Université Lyon 2 et Chercheur associé au Washington Institute.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice