Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Irak

Irak

  • Compte rendu de la table ronde « Les usages de l’Antiquité dans le présent, l’archéologie du Proche-Orient ‘’en guerre’’ », Les rendez-vous de l’histoire du monde arabe, Institut du Monde arabe, vendredi 25 mai 2018 - 05/06/18

    Les rendez-vous de l’histoire du monde arabe se sont tenus à l’Institut du Monde arabe du 25 au 27 mai 2018. Pendant ces trois jours, des conférences, tables rondes, rencontres et présentations d’ouvrage ont été organisées sur le thème « Arabes, Français : quelle histoire ! », mettant en avant les liens historiques et actuels entre la France et les pays arabes. Ces relations sont culturelles, politiques et sociales, volontaires ou forcées. La table ronde « Les usages de l’Antiquité dans le présent, l’archéologie du Proche-Orient ‘’en guerre’’ » soulève les enjeux épistémologiques, politiques et éthiques de l’archéologie au Moyen-Orient et plus particulièrement en Irak et en Syrie. Elle est modérée par Pierre-Olivier Hochard, maître de conférence en histoire grecque à l’Université de Tours et réunit Véronique Grandpierre, assyriologue à l’Université Paris Diderot, Maurice Sartre, historien et professeur émérite à l’Université de Tours et Didier Vivier, directeur de la mission Apamée en Syrie et membre de l’Université Libre de Bruxelles.

  • Les Etats-Unis au Moyen-Orient (7) : visites et discours diplomatiques de Barack Obama (2009) - 25/05/18

    Les deux mandats du président Georges W. Bush ont laissé de lourds héritages à gérer dans la région du Moyen-Orient (Samaan, 2009 ; Chesnot, 2011 ; Droz-Vincent, 2011 ; Coppolani, 2012) : un Irak fragmenté et soumis aux troubles confessionnels et terroristes, des négociations avec l’Iran et la Syrie dans l’impasse, un processus de paix israélo-palestinien bloqué (cf. Les Etats-Unis au Moyen-Orient (6)). Après son élection, le président Barack Obama cherche à imposer une nouvelle vision de la région et une nouvelle stratégie américaine, en rassurant ses alliés par des visites et des discours diplomatiques. L’élection de Barack Obama marque-t-elle une véritable rupture avec l’administration Bush ?

  • Les Etats-Unis au Moyen-Orient (6) : bilan de la présidentielle de Georges W. Bush (2004-2008) - 10/05/18

    Face aux difficultés vécues sur le terrain de la guerre en Irak, les Etats-Unis ont infléchi leurs stratégies de guerre conventionnelle vers une guerre anti-insurrectionnelle sous le second mandat de Georges W. Bush (cf. Les Etats-Unis au Moyen-Orient (5) et Les Etats-Unis au Moyen-Orient (6)). Malgré ces changements, les différents spécialistes de la question font le constat de l’échec de la politique américaine au Moyen-Orient à la fin de ce second mandat (Bauchard, 2007 ; Lind, 2007 ; Copolani, 2010 ; Hoop Scheffer, 2008 ; 2011).
    Il s’agit dans cet article de dresser le bilan de la politique américaine en 2008 et des enjeux laissés en héritage au président suivant.

  • Les Etats-Unis au Moyen-Orient (5) : le cas de Bagdad (2003-2008) - 03/05/18

    Bagdad est un champ de bataille majeur lors de la guerre en Irak. Sa sécurisation et sa stabilisation dans les années qui suivent sont des enjeux importants pour les Etats-Unis. L’étude de la présence américaine dans la capitale permet d’illustrer le passage de la stratégie de regime change à celle de la contre-insurrection à partir de 2007 (cf. Les Etats-Unis au Moyen-Orient (4)).

  • Les Etats-Unis au Moyen-Orient (4) : la guerre en Irak, du regime change à la contre-insurrection (2003-2008) - 25/04/18

    La guerre en Irak qui débute le 21 mars 2003 résulte du principe de guerre préventive défini par l’administration de George W. Bush (cf. Les Etats-Unis au Moyen-Orient (3)). Les raisons officielles invoquées pour l’opération Iraqi Freedom sont la lutte contre le terrorisme, la démocratisation et la pacification de l’Irak ainsi que la lutte contre la prolifération d’armes de destruction massive. Cependant, certains spécialistes évoquent d’autres raisons à l’origine de cette opération (Lacoste, 2003 ; Croisier, 2005), en particulier la mainmise sur les ressources pétrolières, la mise au pas un pays pouvant remettre en cause l’hégémonie des Etats-Unis dans la région, l’envoi un message à la Syrie et à l’Iran pour les dissuader d’être les « next ones » (les suivants) à contester la présence américaine au Moyen-Orient. Ainsi, pour Alexandra de Hoop Scheffer (2011), l’objectif initial de l’Iraqi Freedom n’était pas la démocratie mais l’élimination d’une menace pour les Etats-Unis et l’installation d’un régime client, soit un « remplacement de régime » plus qu’un « changement de régime ». Or, la théorie du regime change s’est avérée inefficace dans un contexte de montée de l’insurrection et des attaques terroristes, obligeant les Etats-Unis à infléchir leur stratégie vers celle de contre-insurrection, mise en place à partir de l’année 2007.

  • Compte rendu de la conférence inaugurale de Ali Benmakhlouf, tenue à la Semaine arabe de l’ENS 2018 : « La philosophie arabe médiévale : quelle transmission ? quelle actualité ? » - 18/04/18

    Professeur à l’Université Paris Est Créteil, membre senior de l’Institut Universitaire de France et membre de l’Académie Nationale de Pharmacie, le philosophe Ali Benmakhlouf est de ces penseurs dont la trajectoire intellectuelle paraît sinueuse lorsqu’on la résume en quelques dates et limpide pour peu qu’on tende l’oreille au propos qu’il développe. Spécialiste de logique au cours de ses études, il a d’abord consacré des ouvrages à Russell (1996) et à Frege (1997), avant d’entamer un travail au long cours sur la philosophie arabe dont témoignent Averroès (2000), Al Farabi : philosopher à Bagdad au Xe siècle (2007) et plus récemment Pourquoi lire les philosophes arabes ? (2015). Son dernier ouvrage, La conversation comme manière de vivre (2016), donne l’occasion de découvrir ses passions littéraires (Lewis Carroll, Flaubert) ainsi que l’influence décisive de Montaigne sur sa pensée.

  • Sinan Antoon, Seul le grenadier - 13/04/18

    Le Prix de la littérature arabe décerné par l’Institut du Monde Arabe a récompensé en 2017 Seul le grenadier (2010), publié aux éditions indbad/Actes Sud, et son auteur, l’Irakien Sinan Antoon, à la tête d’une œuvre déjà riche de quatre romans et quatre recueils de poésie. Professeur à la New York University, traducteur reconnu de poésie arabe moderne vers l’anglais (Mahmoud Darwich, Sargon Boulus, Badr Chakir Al-Sayyab), Sinan Antoon s’est également essayé au cinéma documentaire avec About Baghdad (2004), carnet d’un retour au pays natal en pleine seconde guerre du Golfe pour celui qui l’avait quitté au commencement de la première, en 1991. Il anime enfin la revue en ligne Jadaliyya, véritable vivier intellectuel pour les arabisants des États-Unis et d’ailleurs.

  • Entretien avec Pierre-Jean Luizard - La discorde entre chiites et sunnites - 10/04/18

    Pierre-Jean Luizard est directeur de recherche au CNRS. Il a séjourné plusieurs années dans la plupart des pays arabes du Moyen-Orient, particulièrement au Qatar, en Syrie, en Irak et en Egypte. Historien de l’islam contemporain dans ces pays, il s’est particulièrement intéressé à l’histoire du clergé chiite en Irak. Il est aujourd’hui affecté au Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) à Paris.

    En lien avec la publication en 2017 de son ouvrage Chiites et sunnites, la grande discorde en 100 questions aux éditions Tallandier, Pierre-Jean Luizard revient pour Les clés du Moyen-Orient sur le clivage entre sunnites et chiites, sur la notion de « croissant chiite » et d’« axe sunnite », sur les pays de la région confrontés à des divisions confessionnelles et à des interventions régionales et internationales.

  • Entretien avec Robin Beaumont - Législatives irakiennes : un test national - 03/04/18

    L’année 2018 sera ponctuée en Irak par une série d’élections, dont les élections législatives le 12 mai qui doivent décider des futurs président et Premier ministre. Quels sont les nouveaux rapports de forces politiques ? Quel est le rôle de l’Iran dans cette nouvelle donne ?
    Le point avec Robin Beaumont, spécialiste du chiisme politique irakien et doctorant à l’EHESS.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice