Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Politique

Politique

  • Jean-Claude Lescure, Le Conflit Israélo-Palestinien en 100 questions - 24/10/18

    Professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Cergy-Pontoise, Jean-Claude Lescure a publié au printemps 2018 Le Conflit Israélo-Palestinien dans la collection « En 100 questions » proposée par les éditions Tallandier. Au lendemain du déplacement, sur l’initiative du président américain Donald Trump, de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, ce livre propose de revenir aux fondements du conflit qui oppose l’État d’Israël créé au sortir de la Seconde Guerre mondiale en 1948 et les Palestiniens. En cent questions, l’historien revient sur ce qui fait l’histoire du conflit et ses répercussions, liées aux enjeux internationaux qui s’y jouent.

  • Entretien avec Joseph Bahout - Après les élections législatives libanaises de mai 2018, à quand la nomination du nouveau gouvernement ? - 24/09/18

    Joseph Bahout est chercheur invité au Carnegie Endowment à Washington, spécialiste du Moyen-Orient.

  • Gaza : après cinq mois de violences, des négociations incertaines - 19/09/18

    Le 30 mars 2018, une phase de violences s’est ouverte dans la Bande de Gaza, avec le début de la « Grande Marche du Retour ». Chaque vendredi, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont réunis à la barrière de séparation avec Israël, pour réclamer à la fois le droit au retour des réfugiés palestiniens ayant fui pendant la guerre de 1948, mais aussi la fin du blocus, en place depuis 2007 (1). Ces événements, marqués par la mort de près de 150 Palestiniens, devaient s’achever au bout de 6 semaines. Cependant, un nouveau cycle de violences s’est ouvert fin mai entre Israël et le Hamas, d’une ampleur inédite depuis l’opération Bordure protectrice de 2014. Craignant l’éclatement d’une nouvelle guerre, les protagonistes ont entamé des négociations en vue d’un cessez-le-feu de longue durée.

  • La bande de Gaza (2/2) : le dispositif de contrôle israélien - 03/08/18

    Depuis 1948, Palestiniens et Israéliens mènent une guerre territoriale et idéologique. Israël déploie des moyens pour occuper et contrôler les Territoires palestiniens (la Cisjordanie et la bande de Gaza), pourtant sous autorité palestinienne depuis les accords d’Oslo. Contrairement au « régime de filtrage » en Cisjordanie qui se manifeste par une frontière fortement contrôlée, ponctuée de checkpoints, permettant certaines migrations des Palestiniens vers Israël (Parizot, 2009a), les Israéliens ont imposé depuis plus d’une dizaine d’années un régime de blocus et de « siège » (Filiu, 2018) pour la bande de Gaza. En effet, depuis les élections législatives de 2006 et la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, celui-ci considère la bande de Gaza comme « entité hostile » (Filiu, 2018).

  • La bande de Gaza (1/2) : territoire, population et histoire - 20/07/18

    En février et avril 2018, les forces israéliennes ont bombardé certaines positions du Hamas dans la bande de Gaza. Ces bombardements ne sont pas nouveaux et la bande de Gaza a été le théâtre et l’enjeu du conflit israélo-palestinien depuis sa création en 1949 à la suite des accords de Rhodes et plus particulièrement des affrontements entre Israël et le Hamas depuis que ce dernier a remporté les élections en 2006 (Rossin, 2009). Jean-Pierre Filiu parle ainsi des « douze guerres de Gaza » (Filiu, 2018). Comment se structurent le territoire et la population de la bande de Gaza ? Quelles sont les origines du conflit entre le Hamas et Israël ?

  • L’appareil social du Hezbollah et ses enjeux de 1990 à nos jours : l’expression d’une « libanisation » en trompe-l’œil ? (1/2) - 12/07/18

    Dès sa création en 1985 en pleine guerre civile, le Hezbollah, appendice socio-politique de la Résistance islamique au Liban (RIL), a déployé un réseau complexe d’institutions sociales en vue de conscientiser la population chiite sous le modèle de la Révolution islamique khomeyniste et de lutter à la fois contre l’ordre social et politique dominant et la présence israélienne. Bénéficiaire de la nouvelle conjoncture régionale suite aux accords de Taëf, le Parti est entré dès 1992 dans un processus d’intégration politique – libanisation – en participant aux élections parlementaires. Il décide alors d’abandonner son programme révolutionnaire et d’ériger « une société de résistance », patriotique, entièrement dirigée vers l’effort de guerre contre Israël. Dans cette optique, selon certains observateurs, le Hezbollah utiliserait consciemment son réseau de prestations de services pour instaurer une « contre-société » ou un « État dans l’État » et ce, pour répondre à l’impératif d’un « Axe de la Résistance » guidé par Téhéran et Damas.

    Dans cet article en deux parties, nous revenons brièvement sur cette problématique en nous interrogeant sur l’usage de l’appareil d’action sociale par le mouvement à des fins de mobilisations. Cependant, nous heurtant à un sujet sensible et hautement politisé d’une part, et complexe – la question des financements – d’autre part, il sera davantage question ici d’une réflexion étant donné la difficulté de trouver des sources sur le financement du Parti.

  • Entretien avec François Burgat – Quelle situation au Yémen à la veille de la conférence humanitaire co-organisée par la France et l’Arabie saoudite à Paris ? (2/2) - 26/06/18

    François Burgat est directeur de recherches au CNRS, politologue, spécialiste du monde arabe contemporain, il a été directeur du Centre français d’archéologie et de sciences sociales au Yémen de 1997 à 2003, puis il a été directeur de l’Institut Français du Proche Orient (IFPO).

  • Entretien avec François Burgat – Quelle situation au Yémen à la veille de la conférence humanitaire co-organisée par la France et l’Arabie saoudite à Paris ? (1/2) - 26/06/18

    François Burgat est directeur de recherches au CNRS, politologue, spécialiste du monde arabe contemporain. Il a été directeur du Centre français d’archéologie et de sciences sociales au Yémen de 1997 à 2003, puis directeur de l’Institut Français du Proche Orient (IFPO).

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice