Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Analyses de l’actualité

Analyses de l’actualité

Trier par :
  • Reportage photo d’Ines Gil : Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : une journée de colère dans les Territoires palestiniens - 16/05/18

    Le 6 décembre 2017, Donald Trump annonçait la mise en œuvre d’une de ses promesses de campagne les plus emblématiques : le déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Il reconnaissait ainsi la ville trois fois sainte comme capitale de l’Etat d’Israël. Déjouant tous les pronostics qui affirmaient que le déménagement ne pourrait se faire avant plusieurs années, le président américain a par la suite annoncé que sa décision serait mise en œuvre le 14 mai 2018. Cette date symbolique correspond à la fois aux 70 ans de la déclaration d’indépendance d’Israël selon le calendrier grégorien, et à la veille de la Naqba, le jour de la commémoration de l’exil de 1948 pour les Palestiniens.

  • Reportage photo d’Ines Gil : la commémoration de la journée de Jérusalem (13 mai 2018) - 15/05/18

    Ines Gil est journaliste, basée à Tel-Aviv (Israël).

    Chaque année, des milliers de manifestants se réunissent à la mi mai pour commémorer Yom Yeroushalayim, la Journée de Jérusalem. Au cours de cet événement, qui a débuté cette année dans la soirée du 12 mai et s’est achevé dans la nuit du 13 mai, les manifestants ont célébré la prise de Jérusalem survenue à l’issue de la guerre des 6 jours, le 7 juin 1967.

  • L’escalade des tensions entre Israël et l’Iran sur le territoire syrien, au lendemain du retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien - 12/05/18

    Ines Gil est journaliste, basée à Tel-Aviv (Israël).
    Elle est diplômée d’un Master 2 Journalisme et enjeux internationaux, à Sciences Po Aix et l’EJCAM.
    Après 1 an d’études en Relations Internationales à Beyrouth (Liban), elle se rend dans les Territoires palestiniens pour suivre une formation en arabe et Sciences politiques à l’Université de Birzeit, puis elle réalise un stage auprès d’Amnesty International, à Tel Aviv, durant 6 mois. En août 2017, elle se rend à Mossoul et au Kurdistan irakien en tant que Journaliste freelance.
    De 2015 à 2016, elle était Déléguée adjointe Moyen-Orient et Afrique du Nord à l’Institut Open Diplomacy.

  • Élections municipales en Tunisie, territorialité du vote et enjeux de décentralisation - 07/05/18

    Dimanche 6 mai 2018 se sont tenues les premières élections municipales tunisiennes depuis la révolution de 2010-2011. Un peu plus de 5,3 millions d’électeurs, soit moins de 50 % des 11,3 millions de ressortissants tunisiens, ont été appelés à voter dans 4 552 bureaux de vote répartis sur tout le territoire. Pas moins de 57 020 candidats sont inscrits sur 2 173 listes, dont 897 indépendantes et 177 de coalition (1). 4ème scrutin en Tunisie après les élections constitutionnelles (2011), législatives et présidentielles (2014), les municipales ouvrent un cycle électif qui se poursuivra par des élections législatives en 2018 et présidentielles en 2019. Alors que la scène politique est aujourd’hui dominée par En-Nahdha et Nida Tounis (2), l’échéance des municipales est susceptible de mettre à l’épreuve ces deux partis dominants, mais en perte de vitesse, en raison de la présence importante des listes indépendantes et l’augmentation des déçus des partis de gouvernement.

  • L’opposition armée en Syrie : présentation générale et implications - 19/03/18

    La situation complexe et extrêmement évolutive du conflit, tant d’un point de vue territorial que par la profusion et les revendications des acteurs nationaux, régionaux et internationaux impliqués, rend fragile toute analyse monodimensionnelle. Véritable guerre gigogne par l’imbrication d’acteurs locaux (Groupes palestiniens pro-gouvernementaux, combattants turkmènes…), nationaux (Armée arabe syrienne, les diverses coalitions de rebelles), régionaux (Iran, pays du Golfe, Turquie, Israël…) et internationaux (Russie, Etats-Unis…), elle recouvre les aspects d’une guerre à la fois confessionnalisée, civile, par procuration, ou de guerre froide. Pourtant, à la réalité d’un conflit dévastateur extrêmement compliqué, s’ajoute toute une série de représentations, véhiculées par l’information et la médiatisation des enjeux militaires, diplomatiques et humanitaires qui la caractérisent. Ainsi, la complexité du conflit est souvent vulgarisée et simplifiée dans un discours canonique, sensé refléter pour les acteurs concernés, la légitimité des uns contre la responsabilité des autres. Dans cet article, nous présentons la rébellion syrienne sunnite en faisant le choix de faire abstraction des Forces démocratiques syriennes (FDS) et de Daech. Les premiers étant de forte composante kurde et sous protection directe des Etats-Unis et les seconds étant à la fois ennemis de l’Etat syrien et de la rébellion.

  • La crise de l’eau en Iran : tensions sociales et impasses économiques (2/2) - 15/03/18

    Jonathan Piron est historien et politologue. Conseiller au sein d’Etopia, centre de recherche basé à Bruxelles, il y suit les enjeux liés à l’Iran.

  • La crise de l’eau en Iran : tensions sociales et impasses économiques (1/2) - 14/03/18

    Jonathan Piron est historien et politologue. Conseiller au sein d’Etopia, centre de recherche basé à Bruxelles, il y suit les enjeux liés à l’Iran.

  • L’Arabie saoudite dans la lutte contre le terrorisme - 05/03/18

    Mohammed bin Salman a officiellement lancé en novembre 2017 dernier la coalition islamique antiterroriste qu’il avait annoncée deux ans auparavant. Dans un contexte régional agité, sur fond de bouleversements internes majeurs, l’Arabie saoudite a fait de la lutte contre le terrorisme un instrument clé de sa politique, au croisement entre stabilité interne du régime et hégémonie régionale.

  • Entretien avec Gilbert Achcar – Quelle suite au processus révolutionnaire en Egypte et en Syrie ? (1/2) - 26/02/18

    Originaire du Liban, Gilbert Achcar a enseigné à l’Université de Paris-8, puis travaillé comme chercheur au Centre Marc Bloch de Berlin, avant d’être nommé en 2007 professeur en études du développement et relations internationales à l’Ecole des études orientales et africaines (SOAS) de l’Université de Londres.
    Parmi ses nombreux ouvrages, traduits en une quinzaine de langues : Le Choc des barbaries. Terrorismes et désordre mondial (2002, 2004, 2017) ; La Poudrière du Moyen-Orient, avec Noam Chomsky (2007) ; Les Arabes et la Shoah. La guerre israélo-arabe des récits (2009) ; Marxisme, Orientalisme, Cosmopolitisme (2013) ; Le Peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe (2013) ; et Symptômes morbides. La rechute du soulèvement arabe (2017).

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice