Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Société

Société

  • Entretien avec Juliette Honvault – Étudier les archives du Yémen contemporain - 07/11/18

    Juliette Honvault est historienne, chargée de recherches au CNRS (Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans, Aix Marseille Université). Après des recherches portant sur le nationalisme arabe en Syrie et au Liban, son travail s’est élargi au Yémen à partir de 2007, et notamment à l’historiographie contemporaine depuis la fin de l’époque ottomane, l’écriture autobiographique, les enjeux de la conservation archivistique et de l’éducation.

  • L’essor du féminisme en Iran sous la République islamique - 02/11/18

    Lorsque l’on se promène en 2018 dans les rues des quartiers de classes moyennes ou aisées des grandes villes iraniennes comme Téhéran, Ispahan ou encore Tabriz, il est très commun de croiser des femmes arborant des voiles aux couleurs chatoyantes, portés de manière peu rigoureuse et lâche. Il est même possible d’apercevoir dans les parcs du Nord de Téhéran, dans des zones de nature ou encore dans des voitures sur l’autoroute, des femmes qui ont décidé de retirer leur voile dans l’espace public. Enfin les interactions entre hommes et femmes sur la voie publique, quoique anecdotiques par rapport à ce qui se passe en Europe, deviennent de plus en plus fréquentes. Ainsi, en dépit de la législation draconienne à ce sujet, certaines Iraniennes dérogent délibérément à l’ordre établi depuis bientôt 40 ans.

  • Reportage photo : les Samaritains, une micro-communauté à l’épreuve de l’histoire et du conflit israélo-palestinien - 25/10/18

    Les monothéistes connaissent l’existence des Samaritains par la Bible, grâce à la fameuse parabole du “Bon Samaritain”. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que ce peuple existe encore. Au nombre approximatif de 800, il est réparti entre la ville de Holon en Israël, et les hauteurs de la ville palestinienne de Naplouse, en Cisjordanie, défiant le temps et le conflit.

  • Compte rendu du film Capharnaüm, de Nadine Labaki : voyage en état de nature - 28/09/18

    Célébré en mai 2018 au Festival de Cannes, où il remporta le prestigieux Prix du Jury, Capharnaüm de Nadine Labaki sera dans les salles françaises à partir du 17 octobre 2018. Porté par un incroyable acteur sorti de la rue, le film joue la carte de l’émotion pour dénoncer un monde dont la cruauté infernale n’est rien d’autre que le résultat de l’égoïsme des hommes.

  • An interview with the Crisis-Sensitive Planning Cluster of IIEP’s Technical Cooperation Team - 14/09/18

    The UNESCO International Institute for Educational Planning (IIEP) has extensive experience supporting countries to plan and manage their education systems. Within IIEP’s Technical Cooperation Team, the Crisis-Sensitive Planning Cluster works closely with ministries of education, donors, and partner organizations to prevent, anticipate, and address crises through education sector planning, and has developed key guidance and research in this field, with experience working in countries including Yemen, Jordan, Afghanistan, South Sudan, and Uganda.

  • Rencontre avec la réalisatrice et scénariste canado-libanaise Katia Jarjoura autour du thème de l’Exil - 30/08/18

    Diplômée en journalisme et sciences politiques, Katia Jarjoura a réalisé plusieurs documentaires au Moyen-Orient : L’Appel de Kerbala, Goodbye Moubarak, Liban, de fracture en fracture, pour la chaine franco-allemande ARTE. Elle a aussi réalisé deux courts métrages - Dans le Sang (prix France 2 au festival de Brest en 2009) ainsi que Seul le Silence, qui raconte l’exil d’une réfugiée syrienne en France. Membre du comité de lecture du CNC pour les projets de courts métrages, Katia joue également le rôle de consultante-scénarios auprès d’auteurs émergents. Elle a aussi organisé et dirigé des ateliers de formation de documentaires auprès de jeunes réalisateurs du monde arabe, notamment à Bagdad en Irak (2015), ainsi qu’en Tunisie et en Algérie (2017). Aujourd’hui, Katia est installée à Paris et se consacre pleinement à l’écriture de son premier long métrage de fiction.

    Festival de Trouville :
    Seul le Silence est programmé au Festival Off-courts de Trouville-sur-Mer, dans le cadre de la carte blanche Normandie Images, le jeudi 13 septembre à 17h à Trouville (Festival de Trouville https://www.offcourts.com/)
    Le film sera aussi rediffusé sur France 3, le vendredi 14 Septembre, à l’émission Libre Court.

  • Reportage photo : le lac d’Orumieh, un saisissant désert de sel rouge sur fond de catastrophe écologique - 20/08/18

    Le majestueux lac d’Orumieh, niché au cœur de l’Azerbaïdjan iranien offre aujourd’hui, aux yeux des rares voyageurs, un spectacle unique. Des cristaux de sel, dont la couleur rouge indique la présence de bactéries, s’étendent à perte de vue et remplacent peu à peu l’eau du lac. Le pont qui relie les deux rives, entre l’Azerbaïdjan oriental et occidental, commencé en 1974 et achevé en novembre 2008, est d’ores et déjà peu adapté au volume d’eau réel que contient le lac. En conséquence, quelques touristes iraniens s’aventurent sur les rives désertées par l’eau des deux cotés du pont, pour se baigner dans le lac d’Omumieh, dont la teneur extrême en sel permet de flotter.

  • Mohammad Khodayyir, Le Royaume noir et autres nouvelles - 16/08/18

    Quelle est cette femme enceinte qui s’abandonne au mouvement frénétique des flagellants de Kerbala ? Ces enfants unis par les langues animales qu’ils s’inventent ? Cette famille autour de l’âtre, réunie par l’art consommé du conte et l’attente d’un soldat dont la permission tarde à venir ? Les personnages de Mohammad Khodayyir, écrivain irakien (1942 - …), sont de ces créatures spectrales dont la dense présence se double systématiquement d’une dérobade. Professeur, romancier (Basriade, 1996), Khodayyir a commencé son œuvre par deux recueils de nouvelles, Le Royaume noir (1972) et Celsius 45 (1972), dont les textes se trouvent mêlés dans cette traduction. Au temps de l’émergence d’une génération marquante d’auteurs irakiens décrivant la dévastation causée par des décennies de guerres et de privation (Inaam Kachachi, Sinan Antoon, Ahmed Saadawi…), on découvre dans ce volume de quoi glaner quelques nuances sur le temps mythifié du miracle économique des années 1970 : la société décrite par Khodayyir est en proie à toutes les difficultés, et déjà installée dans le halo de tragédie que l’on désespère aujourd’hui de voir se dissiper. L’univers de Khodayyir, parce qu’il est habité au sens le plus fort du terme, est pourtant ponctué d’échappées lumineuses : le merveilleux et la mystique s’y invitent à la table du manque, et des splendeurs de toutes sortes se fraient un passage dans le lit du quotidien, le tout formant un tonique voyage où des figures du drame s’agrippent à leur imaginaire comme à une planche de salut. Reflet des audaces formelles de leur époque, les nouvelles mélangent savamment l’archaïque et le mythique avec la narration discontinue ou cinématographique (voir « Les trains de nuit ») (1). L’œuvre mérite donc amplement une redécouverte.

  • 1968, révoltes et monde arabe - 28/05/18

    Mai 2018 fête les cinquante ans de « mai 68 ». Ce qui devint, en France, le symbole de l’opposition d’une jeunesse face à l’autorité est un mouvement très inscrit dans son époque et qui se manifesta d’un bout à l’autre de la planète. Les révoltes de l’année 1968 ont été menées par une jeunesse ayant grandi dans l’après Seconde Guerre mondiale ; une jeunesse qui réagissait au consumérisme outrancier dans lequel se trouvaient plongées des sociétés traumatisées par la bombe atomique, ou qui exprimait un besoin de liberté d’expression et de mouvement au sein de sociétés qui, après s’être présentées comme révolutionnaires, se sont révélées profondément autoritaires.

    Heurtées par la défaite de 1967 contre Israël, comment a été vécue l’année 1968 dans les sociétés arabes ? Quel héritage gardent-elles de ce vent de révolte ? Peut-on voir dans les « Printemps arabes » et tous les mouvements sociaux qui ont secoué le monde en 2011 une continuité politique ou idéologique des idées de 1968 ?

  • Reportage photo d’Ines Gil : Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : une journée de colère dans les Territoires palestiniens - 16/05/18

    Le 6 décembre 2017, Donald Trump annonçait la mise en œuvre d’une de ses promesses de campagne les plus emblématiques : le déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Il reconnaissait ainsi la ville trois fois sainte comme capitale de l’Etat d’Israël. Déjouant tous les pronostics qui affirmaient que le déménagement ne pourrait se faire avant plusieurs années, le président américain a par la suite annoncé que sa décision serait mise en œuvre le 14 mai 2018. Cette date symbolique correspond à la fois aux 70 ans de la déclaration d’indépendance d’Israël selon le calendrier grégorien, et à la veille de la Naqba, le jour de la commémoration de l’exil de 1948 pour les Palestiniens.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice