Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Turquie

Turquie

  • Entretien avec Jean Marcou - En lien avec l’affaire Khashoggi, retour sur les relations entre la Turquie et l’Arabie saoudite - 29/10/18

    Jean Marcou est actuellement Professeur des Universités à l’IEP de Grenoble (France) après avoir été pensionnaire scientifique à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul où il a dirigé, de 2006 à 2010, l’Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT – http://ovipot.hypotheses.org/). Il a été aussi directeur de la Section francophone de la Faculté d’Économie et de Sciences Politiques de l’Université du Caire (Égypte), entre 2000 et 2006.
    A l’IEP de Grenoble, il est directeur des relations internationales et dirige également le Master « Intégration et Mutations en Méditerranée et au Moyen-Orient. » Ses principaux champs d’enseignement et de recherche concernent la vie politique turque (Constitutions, élections et partis politiques…), les transitions politiques dans le sud de l’Europe, l’Union européenne, et l’évolution des équilibres politiques au Moyen-Orient (vue notamment au travers de la politique étrangère turque).

  • Il y a 100 ans : Première Guerre mondiale et chute de l’Empire ottoman, signature de la convention de Moudros le 30 octobre 1918 - 26/10/18

    La participation de l’Empire ottoman à la Première Guerre mondiale s’inscrit dans une décennie de guerre quasi-permanente qui s’étend de 1912, début de la première guerre balkanique, à la signature en 1923 du traité de Lausanne, qui met fin à la guerre entre Mustapha Kemal et les Alliés et ouvre la voie à la construction de la République turque.

  • La photographie en résistance aux Rencontres d’Arles 2018 - 04/09/18

    La 49e édition des Rencontres de la photographie d’Arles se tient depuis le 2 juillet dans divers espaces d’exposition de la ville, et ce jusqu’au 23 septembre. A l’image de l’édition 2017, qui mettait à l’honneur la photographie iranienne, les Rencontres de 2018 ont choisi de mettre en lumière la photographie turque et son potentiel de dissidence. Panorama remarquable d’une certaine scène turque en dissidence, l’exposition « Une Colonne de fumée » (1), montée à la Maison des Peintres par deux commissaires, Ilgın Deniz Akseloğlu et Yann Perreau se distingue par sa capacité à présenter, en quelques salles, les multiples facettes d’une scène artistique en résistance. Ailleurs dans Arles, d’autres artistes de la région MENA sont à l’honneur, comme en témoignent les expositions individuelles du Palestinien Taysir Batniji, « Gaza To America, Home Away From Home », commissionnée par Sam Stourdzé, directeur depuis 2014 des Rencontres d’Arles, et de l’Algérien Adel Abdessemed, « Au-delà du principe de plaisir », commissionnée par l’architecte français Jean Nouvel.

  • 27 Mayis Darbesi 1960, relancer la Révolution kémaliste (7/8). Constitutionnaliser pour légitimer - 24/08/18

    Le 27 mai 1960, une commission constitutionnelle est instruite et commence son travail de réforme de la constitution puis de formation d’un gouvernement civil sous l’autorité du CUN. Cemal Gürsel vient fournir le lien entre gouvernement et le Comité. Entre mai 1960 et juillet 1961, le CUN assure le gouvernement légal de la République. En se fondant sur une loi provisoire de juin 1960, le CUN exerce la souveraineté et expédie les affaires courantes avant qu’une assemblée ne soit élue par une nouvelle constitution. Durant cette période, CUN et Etat ne font qu’un.

    En abolissant l’ancienne constitution, en en ordonnant une nouvelle et donc en réalisant une Révolution, les membres du CUN suppriment « légalement » leur culpabilité reconnue par l’ancienne constitution en la transformant en « devoir patriotique » reconnu tant par l’ancienne que la nouvelle constitution (1).

  • 27 Mayis Darbesi 1960, relancer la Révolution kémaliste (6/8). Juger pour légaliser, légaliser pour révolutionner - 17/08/18

    Après avoir purgé le CUN, l’étape suivante consiste à juger les coupables. A partir du 14 octobre 1960 jusqu’au 15 septembre 1961, sur l’île de Yassıada (1) en mer de Marmara, un tribunal est mis en place afin de juger 592 membres du DP.

  • 27 Mayis Darbesi 1960, relancer la Révolution kémaliste (3/8). Le Comité d’Union Nationale, la nouvelle garde kémaliste - 06/04/18

    Dans une publication d’époque du Figaro, un journaliste français brosse une description éloquente du coup d’État du 27 mai 1960 :
    « Méthode et secret dans la préparation, rapidité et perfection dans l’exécution, pas d’effusion de sang, ni violence sur les personnes, enfin une véritable intervention chirurgicale : couchée gravement malade le jeudi soir, la Turquie s’est réveillée opérée et en bonne voie de guérison le vendredi matin. En quatre heures d’horloge, de 3 heures à 7 heures du matin, les forces armées avaient pris le contrôle de l’administration du pays et un de leurs chefs pouvait déclarer : ‘’Ce n’est pas une insurrection mais une entreprise de remise en ordre méthodique’’ » (1).
    L’année 1960 marque l’action d’une révolution en profondeur. Le coup d’État avant d’être national est interne à l’armée. En effet, ce coup est avant toute chose « conçu et préparé par des officiers, exécuté par les forces armées, l’action du 27 mai, coup d’État strictement militaire, s’est trouvée être une Révolution authentiquement populaire » (2).

  • 27 Mayis Darbesi 1960 : relancer la Révolution kémaliste (1/8). Quel sens donner à la révolution kémaliste ? - 07/03/18

    A partir de 1950 s’ouvre la plus profonde réorientation politique en Turquie depuis l’édification de la République. La mise en place du pluripartisme et l’avènement du Parti démocrate (Demokrat Parti - DP) manifestent une « révolution silencieuse » (Ak Devrim) sinon une « contre-révolution » pour les membres de l’ancien parti unique Républicain du Peuple (Cumhuriyet Halk Partisi-CHP) devenu parti adverse.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice