Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Histoire

Histoire

  • Reportage photo : le Golestan et le Khorassan : la force des armes et l’éclat du chiisme - 18/09/18

    La visite des provinces du Golestan et du Khorassan, destinations peu prisées par les touristes (exceptés les religieux), permet pourtant de mieux comprendre l’histoire de l’Empire perse dans son ensemble et de contempler une magnifique nature. Le Golestan particulièrement est doté de paysages magnifiques, notamment à la frontière Nord.

    Territoires-frontières au Nord-Est du pays actuel, le Golestan et le Khorassan dessinent un angle droit parfait pour séparer l’Iran du Turkménistan et de l’Afghanistan. Il convient de noter que les trois unités administratives qui constituent aujourd’hui le Khorassan ne correspondent absolument pas au Grand Khorassan historique qui englobait l’Afghanistan, le Turkménistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. On retrouve de nouveau la même problématique qu’au Kurdistan et qu’en Azerbaïdjan iraniens, soit le contrôle par l’Etat des ambitions des grandes provinces historiques par le découpage administratif. Loin d’être une périphérie de l’Iran, ces territoires ont longtemps fourni à la Perse une partie de ces hommes les plus illustres, à l’image de l’empereur Nader Shah (1688-1747), du médecin médiéval Avicenne (980-1037) ou encore du poète Omar Khayyam (1048-1131).

  • Abdelfattah Kilito, La Langue d’Adam - 13/09/18

    Dans quelle langue les Arabes pensaient-ils que le premier homme parlait ? En 1990, Abdelfattah Kilito, écrivain et universitaire marocain alors déjà à la tête de plusieurs ouvrages en arabe et en français, dont une étude de référence sur le genre littéraire des séances (maqâmât) (1), était invité par André Miquel à donner une série de quatre conférences au Collège de France, à Paris. Il s’y agissait d’explorer la question de l’origine des langues et du statut de l’arabe dans la littérature classique. La somme de ces leçons fut donnée à lire en 1995 sous le titre La Langue d’Adam. Ce court essai, complété par dix brèves études consacrées aux heurs et malheurs du livre chez les Arabes et ailleurs, part selon un usage bien établi chez son auteur d’une question faussement naïve révélant petit à petit son étonnante densité.

  • Reportage photo : l’Azerbaïdjan iranien : province historique de l’Empire perse entre révolte et loyauté - 10/09/18

    La province de l’Azerbaïdjan iranien est indéniablement un des territoires iraniens dont la population détient les traditions les plus marquées et différenciées du reste du pays. Peuplée de la première minorité d’Iran : les turcs azéris, qui représentent environ un quart de la population totale de l’Iran, l’Azerbaïdjan iranien a longtemps revendiqué une autonomie culturelle et même politique de la part de l’Etat central. Englobant tout le Nord-Est de l’Iran, cette province partage ainsi une frontière commune avec la Turquie à l’Est et avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie chrétienne au Nord. Cette situation spatiale trahit les enjeux géopolitiques modernes des empires adjacents comme la Russie ou feu l’Empire ottoman qui ont tenté de déstabiliser l’Iran en investissant l’Azerbaïdjan iranien. Les deux caractéristiques, sociale et géographique, de cette province expliquent en large partie les relations centre-périphérie troublées qu’elle a pu entretenir avec la capitale iranienne durant la période contemporaine (1905-2018) (1).

  • Jacques Berque – Musiques sur le fleuve. Les plus belles pages du Kitâb al-Aghâni - 07/09/18

    Ultime projet achevé de Jacques Berque (1910-1995), anthropologue et sociologue du monde arabe, la traduction d’une anthologie de textes issus du Kitâb al-Aghâni (Livre des chansons) d’Abu’l-Faraj al-Açfahânî offre au lecteur francophone une promenade initiatique dans l’une des œuvres maîtresses de la littérature arabe classique. La tâche, prévient Berque d’entrée de jeu, n’est pas envisagée sous l’angle académique : « L’érudit se résigne trop facilement à la fréquentation des morts. (…) L’humaniste, en revanche, ne se console pas d’avoir perdu pour toujours leur visage en deçà des traces refroidies qu’il interroge (…). Aussi le voit-on chercher, aux failles des documents, de ces détails menus qui lui permettront, croit-il, de faire resurgir une vie et une œuvre singulières, que l’utilisation des doctes avait peut-être jusqu’alors méconnues (1). »

  • Reportage photo : la province de Kerman en Iran : désert et châteaux de sable - 05/09/18

    Située au Sud-Est de l’Iran, l’imposante province de Kerman est la plus vaste des 31 que compte le pays. Pourtant, elle n’est que très peu peuplée et la plus grande ville et chef lieu de la région, Kerman, ne compte que 400 000 habitants ce qui représente un sixième de la population totale de la province. Cette faible densité de population s’explique tant par le rôle économique historiquement joué par le Sud-Est de l’Iran que par les conditions climatiques extrêmes qui y règnent.

  • Sohrawardî, 1155 -1191 (1/2) - 31/08/18

    Parmi les représentants de la philosophie qu’on appelle usuellement « arabe », c’est-à-dire écrite en langue arabe, l’Occident a principalement retenu ceux qui permettaient d’éclairer le Moyen Âge latin, c’est-à-dire les grandes figures du kalâm – la scolastique islamique : Al Kindi, Al Fârâbî, Avicenne et Averroès. La période des IXe-XIIe siècles, où s’opère la transmission des savoirs arabes à l’Occident latin, concentre ainsi le plus souvent tous les regards, quitte à délaisser les périodes postérieures (1). C’est le grand mérite d’Henry Corbin d’avoir montré qu’à l’inverse, un mouvement de renouvellement décisif de la philosophie arabe et islamique prend son essor à partir de la deuxième moitié du XIIe siècle, en particulier en Iran. L’une des voies majeures de ce renouveau est à chercher dans l’œuvre retentissante de Shihâbbodîn Yahyâ Sohrawardî (1155-1191).

  • 27 Mayis Darbesi 1960, relancer la Révolution kémaliste (7/8). Constitutionnaliser pour légitimer - 24/08/18

    Le 27 mai 1960, une commission constitutionnelle est instruite et commence son travail de réforme de la constitution puis de formation d’un gouvernement civil sous l’autorité du CUN. Cemal Gürsel vient fournir le lien entre gouvernement et le Comité. Entre mai 1960 et juillet 1961, le CUN assure le gouvernement légal de la République. En se fondant sur une loi provisoire de juin 1960, le CUN exerce la souveraineté et expédie les affaires courantes avant qu’une assemblée ne soit élue par une nouvelle constitution. Durant cette période, CUN et Etat ne font qu’un.

    En abolissant l’ancienne constitution, en en ordonnant une nouvelle et donc en réalisant une Révolution, les membres du CUN suppriment « légalement » leur culpabilité reconnue par l’ancienne constitution en la transformant en « devoir patriotique » reconnu tant par l’ancienne que la nouvelle constitution (1).

  • Reportage photo : Shirâz, capitale historique et culturelle de la Perse - 08/08/18

    Sertie de sa magnifique capitale Shirâz, le joyau qu’est la province du Fars est à bien des égards le cœur de la Perse historique. Le terme même désignant la langue officielle du pays, le farsi, en est dérivé.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice