Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2800 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Entretiens

Entretiens

Trier par :
  • Entretien Eric Verdeil sur la situation économique du Liban : « Ce défaut de paiement est le résultat d’une longue histoire de choix économiques et financiers réalisés par le Liban » - 25/03/20

    Le 7 mars dernier, le Liban a annoncé le premier défaut de paiement de son histoire. Plongés dans « la pire récession économique depuis 30 ans » (1), les Libanais doivent faire face à un chômage élevé et à des politiques d’austérité drastiques. A l’automne 2019, les nouvelles taxes instaurées par le gouvernement de Saad Hariri ont provoqué la colère de la rue. Pour décrypter la crise économique libanaise, Les clés du Moyen-Orient ont interrogé le chercheur Eric Verdeil, spécialiste de géographie urbaine dont l’essentiel des recherches est mené au Liban. Auteur de l’Atlas du Liban : Territoires et société, il est actuellement professeur des universités à Sciences Po Paris.

  • Entretien avec David Amsellem sur l’émergence d’Israël comme puissance énergétique gazière en Méditerranée orientale : « Avec la découverte de Tamar et de Leviathan (…) le pays a basculé dans une nouvelle ère énergétique » - 11/03/20

    Spécialisé dans les questions énergétiques du Proche et du Moyen-Orient, David Amsellem est l’auteur de La guerre de l’énergie, la face cachée du conflit israélo-palestinien publié aux éditions Vendémiaire. Il revient pour Les Clés du Moyen-Orient sur enjeux de l’exploitation du gaz par Israël en Méditerranée orientale.

  • Entretien avec Benjamin Stora à l’occasion du premier anniversaire du mouvement de contestation en Algérie : « En Algérie, un retour au système antérieur semble impossible » - 28/02/20

    Auteur de l’ouvrage Retours d’histoire. L’Algérie après Bouteflika (Bayard, janvier 2020), l’historien Benjamin Stora décrypte le caractère inédit de la révolution algérienne, qui vient de célébrer son premier anniversaire.

  • Entretien avec Elisabeth Marteu concernant la position des Etats du Golfe sur le plan de paix Trump : « la menace iranienne est devenue plus importante que la cause palestinienne » - 02/02/20

    Mardi 28 janvier, des représentants de plusieurs Etats du Golfe étaient présents lors du dévoilement du plan de paix pour le Proche-Orient à Washington, alors même que le texte était annoncé comme très favorable à Israël. « L’accord du siècle », comme il est communément appelé, s’est avéré largement aligné sur les idées de Benyamin Netanyahou. Il demande surtout aux Palestiniens, par ailleurs absents à Washington le 28 janvier, de faire d’importantes concessions, dont l’abandon de Jérusalem. Malgré cela, plusieurs Etats ont salué l’accord dans une démarche inédite, preuve que les relations entre Israël et une partie du Golfe se sont profondément remodelées ces dernières années.

    Pour comprendre ces dynamiques, Elisabeth Marteu, docteure en science politique de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, chercheuse associée a l’Institut International d’Etudes Stratégiques (IISS) et chargée de cours a Sciences Po Paris, répond aux questions des Clés du Moyen-Orient.

  • Entretien avec Bernard Besson à l’occasion de la parution de son roman historique « Marina et les dieux » - 22/01/20

    Claudine Serre, historienne, ancienne diplomate, interroge Bernard Besson, ancien du renseignement, sur son roman historique « Marina et les dieux », paru aux Editions L’Harmattan (novembre 2019), et dont l’intrigue se déroule en Egypte, en Syrie et en Turquie au IVème siècle après Jésus-Christ.

  • Entretien avec Samy Cohen sur la crise politique en Israël : « Nous sommes dans une situation grave. Le Premier ministre est prêt à affaiblir la démocratie pour rester au pouvoir » - 13/01/20

    L’année 2020 commence, et Israël entre dans une nouvelle campagne électorale. La troisième en moins d’un an.
    Après des premières élections en avril 2019, Benyamin Netanyahou s’était révélé incapable de former un gouvernement sans l’ultra-nationaliste et séculier Avigdor Lieberman, qui refuse de siéger avec les partis religieux. Le Premier ministre avait donc poussé à la dissolution du Parlement israélien. Cinq mois plus tard, second round en septembre. A quelques sièges près, les résultats sont les mêmes : personne n’est en mesure de réunir une coalition rassemblant au moins 60 députés, soit la moitié du Parlement israélien. Benyamin Netanyahou est le premier à s’y casser les dents. Une nouvelle fois, Avigdor Lieberman lui tourne le dos. Le leader d’Israel Beitenou appelle à former une coalition avec Bleu Blanc (parti centriste) et le Likoud, mais sans les partis religieux et les partis arabes.
    Au tour de Benny Gantz de former une coalition : même échec. Le leader de Bleu Blanc ne réunit pas assez de députés avec les partis de gauche. Il accepte le principe d’un gouvernement d’unité national, mais sans Benyamin Netanyahou, inquiété par la justice. Israël est renvoyé aux élections et les ennuis judiciaires de Benyamin Netanyahou prennent une autre dimension : à la mi-novembre, le procureur général Avichai Mendelblit annonce la mise en examen du Premier ministre pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires. Une inculpation qui est aujourd’hui au coeur de la nouvelle campagne électorale.
    Pour nous éclairer sur la situation, Samy Cohen, politiste, Directeur de recherche émérite au CERI (Centre de recherches internationales de Sciences Po) et auteur notamment de “Israël et ses colombes. Enquête sur le camp de la paix” a répondu aux questions des Clés du Moyen-Orient.

  • Entretien avec Arthur Quesnay sur la présence iranienne en Irak et sur l’escalade des tensions entre Téhéran et Washington - 09/01/20

    Le 3 janvier dernier, le général iranien Qassem Soleimani est tué dans une frappe américaine ciblée, à Bagdad, en Irak. Cinq jours plus tard, l’Iran tire plusieurs missiles contre deux bases abritant des troupes américaines en Irak, sans faire de victimes. Un nouveau pas dans l’escalade des violences entre Washington et Téhéran, qui faire craindre une guerre au Moyen-Orient, et qui interroge sur la présence iranienne en Irak. Le chercheur Arthur Quesnay reveint dans cet entretien sur les mobilisations à l’oeuvre sur le territoire irakien.

    Docteur en Science politique, Arthur Quesnay est post-doctorant à l’ERC « Sociologie des guerres civiles » dirigé par Gilles Dorronsoro (Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne). Établi dans le Nord de l’Irak depuis 2009 et effectuant des séjours réguliers auprès de l’opposition en Syrie depuis 2012, ses recherches portent sur les dynamiques politiques des conflits irakien et syrien. Il a notamment co-écrit avec Adam Baczko et Gilles Dorronsoro, Syrie, Anatomie d’une guerre civile, Éditions CNRS, 2016.

  • Entretien avec Marie Ladier-Fouladi – Les événements de novembre 2019 en Iran : un soulèvement populaire sur fond de crise sociale et économique - 26/11/19

    Marie Ladier-Fouladi est sociodémographe, directrice de recherche au CNRS/EHESS-CETOBaC.

  • Entretien avec Jean-Paul Chagnollaud – Retour sur la Cisjordanie, les colonies et la solution à deux Etats - 19/11/19

    Le lundi 18 novembre, dans la soirée, le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré que Washington considère maintenant que les colonies israéliennes ne violent pas le droit international. Une annonce pour venir en aide à Benyamin Netanyahou, mis en difficulté par les progrès de son rival Benny Gantz pour former un gouvernement minoritaire (1). Deux mois plus tôt, en septembre 2019, à quelques jours des élections, Benyamin Netanyahou avait promis d’annexer la vallée du Jourdain et le nord de la mer Morte s’il était reconduit comme Premier ministre.

    Ces dernières années, la construction dans les colonies s’est intensifiée en Cisjordanie et à Jérusalem Est, mettant à mal les espoirs de création d’un Etat palestinien viable incluant ces territoires et la Bande de Gaza. En Israël, l’issue des élections est encore incertaine. Benyamin Netanyahou comme Benny Gantz n’arrivent pas à former un gouvernement. Mais une chose est sûre, les partis dominants ne semblent pas faire preuve d’une volonté politique forte pour réamorcer le processus de paix. Côté palestinien, l’Autorité palestinienne est plus marginalisée que jamais et ne parvient pas à s’imposer pour proposer une issue au conflit. Le président Mahmoud Abbas, impopulaire, ne semble plus répondre aux attentes de la population palestinienne. Les espoirs portés par la solution à deux Etats s’amenuisent.

    Pour éclaircir la situation, Les clés du Moyen-Orient a mené un entretien avec Jean-Paul Chagnollaud. Professeur émérite des Universités, il a été Doyen de la faculté de Droit de l’Université Cergy‐Pontoise. Il est également directeur de la revue Confluences Méditerranée, et en charge de certaines collections concernant la Méditerranée aux Éditions L’Harmattan.

  • Entretien avec Hamit Bozarslan – La question de la responsabilité politique dans un Moyen-Orient en proie à des troubles communautaires - 04/11/19

    Hamit Bozarslan est docteur en histoire et en sciences politiques, et directeur d’études à l’EHESS. Dans cette analyse très riche, il dresse un vaste panorama de la région, en proie à des troubles communautaires, en posant la question de la responsabilité politique. Il évoque tout d’abord l’année 1979, année pivot pour la région, ainsi que la problématique des pouvoirs du Moyen-Orient. Plusieurs focus sont ensuite réalisés, en lien avec les événements actuels : la question des Kurdes au regard de la décision de Donald Trump du retrait des troupes américaines du Rojava, et le positionnement de la Turquie et de la Russie dans ce contexte ; les événements Arabie saoudite-Iran ; la situation actuelle au Liban. Il revient également sur la question des femmes et de l’écologie.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Azerbaïdjan, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice