Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2700 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Les hydrocarbures

Les hydrocarbures

  • Contourner le détroit d’Ormuz : entre projets peu fructueux et plans trop ambitieux - 02/08/19

    Durant la guerre ayant opposé la jeune République islamique (issue de la révolution de 1979) à l’Irak de Saddam Hussein de 1980 à 1988, les deux belligérants se sont affrontés, entre autres choses, lors de la « Guerre des pétroliers » : de 1984 à 1988, Bagdad et Téhéran, tous deux fortement dépendants économiquement de leurs exportations d’hydrocarbures, tentent de s’affaiblir mutuellement en ciblant les navires de fret passant par le golfe Persique et notamment le détroit d’Ormuz. Près de 500 vaisseaux seront ainsi endommagés ou envoyés par le fond.

    Ces affrontements ont fait prendre conscience aux Etats du Golfe, tous dépendants à divers degrés de leurs exportations d’hydrocarbures, de leur vulnérabilité vis-à-vis du détroit d’Ormuz, contrôlé en grande partie par l’Iran, et des relations qu’ils entretiennent avec ce dernier. Très vite, dès le début du conflit, la question de l’établissement de voies de contournement du détroit s’est posée, afin de ne plus être tributaire de ce goulot d’étranglement dont les économies du Golfe dépendent.

    Divers projets ont ainsi vu le jour, avec des succès très relatifs (I) ; les alternatives fonctionnelles nécessitent donc d’être complétées par de nouveaux projets actuellement à l’études mais qui, pharaoniques, montrent combien le détroit d’Ormuz reste incontournable pour le transit des tankers (II), et est amené à le rester pour encore un certain temps, bien qu’indéfinissable pour le moment.

  • Le détroit d’Ormuz, un carcan géographique pour l’économie mondiale - 31/07/19

    Depuis le mois de mai dernier, les incidents se multiplient dans le golfe Persique, et autour du détroit d’Ormuz notamment. Drone américain abattu par des systèmes d’armes iraniens, pétroliers sabotés, tir de missiles sur des installations pétrolières américaines en Irak (1)…
    Les réactions de la communauté internationale ne se sont pas faites attendre, et se sont distinguées par leur véhémence : les menaces iraniennes de fermer le détroit « vont générer une réaction très, très forte », promettait le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al Jubeir le 20 juin ; les attaques dans le détroit d’Ormuz nécessitent une « réponse internationale immédiate », affirmait le 22 juin le représentant spécial américain pour l’Iran Brian Hook ; plus récemment encore, le 25 juillet, le porte-parole du gouvernement britannique James Slack expliquait que des bâtiments de guerre de la Royal Navy avaient été envoyés dans le golfe Persique afin « d’y sauvegarder la liberté de navigation et de commerce », et que la Marine britannique « ferait tout pour la défendre ».

    Pourquoi le détroit d’Ormuz suscite-t-il autant d’ardeur, alors qu’il existe d’autres points stratégiques pour l’économie mondiale et soumis à d’importants risques sécuritaires (2) ? En quoi ce couloir maritime représente-t-il un tel enjeu stratégique pour le monde ? Cet article va s’attacher à expliquer qu’en raison du caractère géographique très particulier de ce détroit (I), ce dernier a acquis au cours du XXème siècle une importance stratégique, puis vitale, pour l’économie mondiale, autant chez les grandes puissances que celles en développement (II).

  • L’Egypte après la découverte du gisement de Zohr : un futur hub pour le gaz ? - 09/03/18

    Depuis une dizaine d’années, les découvertes de gisements de gaz se sont multipliées dans la partie Est de la Méditerranée, particulièrement au large des côtes israéliennes (cf. tableau). Ces gisements, notamment celui du Léviathan dont les ressources estimées sont de 620 milliards de m3 de gaz, devraient permettre à Israël de répondre à sa demande intérieure de gaz sur plusieurs décennies et même de se positionner comme le principal pays exportateur de gaz de la région vers le Moyen-Orient et l’Europe, notamment grâce au projet de Pipeline Est-Méditerranéen via Chypre (Amsellem, 2013). Chypre devrait également s’imposer comme un acteur majeur après la découverte du gisement Aphrodite au large de ses côtes en 2011.

  • Hydrocarbures et énergie nucléaire en Iran : quel avenir énergétique pour la République islamique ? - 02/01/15

    Au cœur du contentieux entre l’Iran et les Etats-Unis git la question suivante : pourquoi le troisième producteur mondial de gaz et sixième producteur de pétrole aurait-il besoin d’énergie nucléaire pour soutenir sa production domestique d’électricité ? Dans quelle mesure le recours à cette ressource pourrait-il sortir l’économie iranienne de la morosité qu’elle connaît aujourd’hui ? Ces interrogations appellent à s’intéresser de manière approfondie aux forces et aux faiblesses de la production énergétique iranienne.

  • Les enjeux du pétrole au Moyen-Orient par les cartes - 18/12/14

    La baisse des prix du pétrole, observée depuis la fin de l’été 2014, ne marque toujours pas le pas, malgré l’approche de l’hiver et une prévisible hausse de la demande en énergie. La demande mondiale reste morose tandis que l’offre s’accroît, dopée par l’accélération de l’extraction aux États-Unis. Pourtant, l’OPEP, dominée par l’Arabie saoudite, a fait le choix de ne pas réviser ses plafonds de production, soit par volonté de nuire aux exportateurs états-uniens, soit parce que les membres de l’OPEP ne parviennent plus à s’entendre (1).

  • Le gaz en Méditerranée orientale : une nouvelle donne pour Israël - 27/12/13

    Le gaz occupe une place majeure dans la consommation mondiale d’énergie (24,1 % de la consommation en 2009, contre 34,8 % pour le pétrole, 29,3 % pour le charbon, 5,4 % pour le nucléaire). Depuis 2005, on note une croissance de 200 % pour le commerce du gaz, indiquant l’intérêt mondial pour cette ressource (1). Les réserves planétaires se répartissent principalement entre deux espaces : la Russie et le Moyen-Orient. Dans cette dernière région, les réserves de gaz sont principalement situées au Qatar et en Iran, mais un autre acteur commence à émerger : Israël.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Azerbaïdjan, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice