Appel aux dons samedi 20 avril 2024



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3637



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 3000 articles publiés depuis juin 2010

vendredi 19 avril 2024
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Le Moyen-Orient, nouveau terrain d’expansion de la Chine (2/3). Une implication croissante dans les affaires sécuritaires et géopolitiques de la région

Par Emile Bouvier
Publié le 10/08/2023 • modifié le 10/08/2023 • Durée de lecture : 8 minutes

Lire la partie 1 de cet article : La diplomatie du partenariat

I. Une présence militaire physique de plus en plus prégnante

 
De part cette présence diplomatique de plus en plus forte et acceptée par les pays du Moyen-Orient (comme vu en première partie de cet article), la Chine y développe également ses activités sécuritaires. Cela se matérialise par une présence militaire accrue des forces chinoises dans la région. Ainsi, ces dernières disposent depuis peu (août 2017 [1]) d’une base militaire dans le port Doraleh de Djibouti à la suite d’un accord conclu avec les autorités locales en mars 2016 [2]. Symbole de l’expansion de la Chine dans cette région et de l’intérêt qu’elle porte à cette dernière, cette base est sa première installation militaire située en-dehors du territoire chinois [3]. Améliorée en 2019, cette tête de pont chinoise vers le Moyen-Orient est désormais armée par environ 2 000 marins et peut accueillir des porte-avions et sous-marins nucléaires de la Marine chinoise [4]. Si cette présence de Pékin à Djibouti a pu créer des tensions en raison de sa proximité avec des installations militaires étrangères et notamment art2978 américaines (plus de 4 500 soldats à camp Lemonnier [5]), la Chine a malgré tout entrepris en 2021 la construction d’une base dans le port Khalifa aux Émirats arabes unis - où sont stationnées quelque 5 000 soldats américains [6] - qui, après avoir été annulée à la suite d’une intervention diplomatique américaine auprès d’Abou Dhabi [7], est à nouveau à l’ordre du jour [8]. Au Pakistan enfin, la Chine étudierait la possibilité d’établir également une base militaire dans le port de Gwadar [9], presque accolé à la frontière iranienne et faisant face, ainsi, au Golfe d’Oman et à l’entrée du pétrolifère Golfe persique.
 
Au-delà de cette empreinte infrastructurelle croissante, la Chine participe depuis plusieurs années à des missions de lutte contre la piraterie et de sécurité maritime en mer d’Arabie et dans le golfe d’Aden. Ces opérations antipiraterie permettent à la fois à Pékin de participer à la sécurisation de l’une de ses principales voies d’approvisionnement énergétiques - la plupart des pétroliers quittant le Golfe persique ou la mer Rouge avant de transiter par le Golfe d’Aden ou celui d’Oman notamment - mais aussi à prépositionner progressivement des forces maritimes d’envergure en-dehors de ses eaux territoriales, comme le chef d’état-major de la Marine indienne l’en a accusé en septembre 2022 [10]. La Chine tend, de fait, à dépêcher au nom de la lutte contre la piraterie de plus en plus de bâtiments de guerre à vocation stratégique, et non-indiqués dans les opérations de surveillance maritime. Pékin a par exemple déployé des sous-marins nucléaires d’attaque dans le Golfe d’Aden de 2014 à 2015 [11] et s’emploie à conserver des bâtiments à proximité des goulots d’étranglement économiques mondiaux comme le détroit de Bab el-Mandeb et celui d’Ormuz.
 

II. Une capacité démontrée de projection militaire au Moyen-Orient

 
La Chine a par ailleurs fait la démonstration de sa capacité, à plusieurs reprises, à intervenir militairement lors d’opérations logistiques et militaires complexes au Moyen-Orient afin d’évacuer ses ressortissants. Plus de 35 000 ressortissants chinois ont ainsi été évacués de art1232 Libye durant douze jours, de février à mars 2011 [12], lors d’une série d’opérations terrestres et maritimes combinées. La décision et la capacité de la Chine d’envoyer un navire de guerre moderne et un avion de transport militaire à long rayon d’action dans un pays en proie à la violence à plusieurs milliers de kilomètres de ses côtes a été notablement remarquée dans le monde [13] et a d’ailleurs fait l’objet d’un film patriotique à gros budget en Chine, « Retour à la maison », sorti en salle en octobre 2022 et basé sur l’histoire de cette évacuation en Libye [14].
 
La Chine réitèrera des évacuations réussies en Syrie (2 000 ressortissants) et en Égypte (1 800 personnes) en 2011, ainsi qu’au Yémen en 2015 (629 citoyens chinois et 279 ressortissants de 15 autres pays [15]) grâce à une mobilisation rapide de ses moyens militaires, donnant là encore l’occasion d’un nouveau film à vocation patriotique, réalisé par l’artiste chinois Jackie Chan, tourné en 2022 dans les ruines d’une banlieue de Damas [16] au grand dam des opposants à Bachar el-Assad qui y ont vu là un nouvel élément concourant à normaliser le régime syrien, comme Les clés du Moyen-Orient s’en faisaient l’écho récemment.
 

III. Des médiations et coopérations sécuritaires de plus en plus approfondies

 
Si la présence militaire et la capacité d’intervention de la Chine au Moyen-Orient apparaissent de plus en plus incontestables, elle se montre également présente dans la résolution des conflits grâce à la diplomatie. Les autorités chinoises ont ainsi nettement accru leurs efforts pour s’imposer comme médiateurs des différentes crises ou différends parcourant la région. En ce qui concerne la Syrie par exemple, Pékin a proposé une feuille de route de résolution du conflit en 2012 [17], en 2014 [18] ou encore en 2021 [19]. Au Yémen, alors que certains hauts-responsables yéménites appellent la Chine à intervenir diplomatiquement pour mettre fin au conflit [20], les autorités multiplient les prises de contact - au cours du seul mois d’avril 2023, le chargé d’affaires de la Chine au Yémen, Shao Zheng, a tenu cinq réunions distinctes avec des membres du Conseil présidentiel du Yémen par exemple [21] - et espèrent parvenir à une résolution du conflit en exploitant la dynamique de leur succès avec l’Iran et l’Arabie saoudite [22]. Quant au conflit israélo-palestinien, la Chine continue ses efforts de médiation après avoir proposé des propositions de résolution du conflit en 2003 [23], 2013 [24], 2014 [25], 2017 [26] et 2021 [27]. De façon plus discrète mais constante, la Chine s’est également investie dans le dossier du nucléaire iranien afin de faire aboutir les négociations de Vienne et de lever les sanctions américaines contre la république islamique [28], le président chinois ayant par exemple affirmé en février 2023 son souhait de de « participer constructivement à relancer l’accord sur le nucléaire » [29]. En 2015 déjà, lors de la signature du premier accord sur le nucléaire iranien, l’investissement de la Chine dans les négociations se seraient montrées critiques dans la conclusion du traité [30].
 
La présence militaire croissante de la Chine au Moyen-Orient s’exprime aussi par une coopération accrue dans le domaine militaire avec les pays de la région. Ainsi, les manœuvres conjointes tendent à se multiplier ces dernières années et à croître en sensibilité géopolitique. Le 23 mars dernier par exemple, les marines chinoise, russe et iranienne procédaient à des exercices maritimes dans le golfe d’Oman durant cinq jours [31], à l’entrée du golfe Persique et du détroit d’Ormuz. Les autres pays de la région ne sont pas en restes : les forces chinoises ont conduit d’autres exercices militaires, maritimes comme terrestres, avec l’Arabie saoudite en 2016 [32] et en 2019 [33], avec la Turquie en 2010 [34] ou encore avec l’Égypte en 2019 [35]. Ces manœuvres, si elles peuvent paraître relativement anodines compte tenu de la faible probabilité que la Chine entre prochainement en guerre aux côtés de l’un de ses pays, envoient un message diplomatique fort : en s’entraînant et en manœuvrant ensemble, les pays impliqués montrent à la fois leur capacité à mener des opérations militaires ensemble mais également leur transparence - et donc, une certaine confiance - vis-à-vis des uns et des autres, en acceptant de dévoiler leurs matériels militaires, leurs procédures, leurs modes opératoires… Les manœuvres ne sont donc pas anodines et témoignent d’un véritable souhait de coopération.
 
Le matériel et les technologies militaires chinoises gagnent par ailleurs en popularité au Moyen-Orient, un marché pourtant traditionnellement acquis aux États-Unis ; l’achat croissant de matériels chinois témoigne là encore de la perte d’influence américaine, y compris auprès de ses plus proches alliés comme l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis auprès de qui les exportations d’armement chinois ont bondi respectivement de 386% et 169% sur la période 2016-2020 [36] : ainsi, tandis qu’Abou Dhabi a acheté ses premiers appareils militaires d’entraînement L-15 à la Chine en décembre 2022 [37], Riyad a poussé sa coopération militaire avec Pékin jusqu’à signer un accord en 2022 visant à produire des missiles balistiques chinois (des Dong Feng-3 plus spécifiquement [38]) sur le sol saoudien [39]. Quelques années auparavant, en 2017, l’Arabie saoudite et la Chine avaient déjà signé un accord visant à établir, sur le territoire saoudien, une usine de drones armés chinois CH-4 [40], aujourd’hui en fonctionnement [41].
 
De fait, les drones chinois, en particulier, portent les exportations chinoises au Moyen-Orient. L’Égypte [42], l’Irak [43] et la Jordanie [44] s’en sont montrés acquéreurs - en plus de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis -, tout comme l’Algérie [45]. L’achat de drones armés n’apparaît pas anodin, les États-Unis et Israël ayant exercé un quasi-condominium sur cette technologie jusqu’à ce que la Chine, la Turquie et l’Iran ne parviennent à en produire des modèles de qualité suffisante pour montrer leur plus-value sur le champ de bataille et concurrencer les modèles américains ou israéliens, à l’instar des drones turcs dans le Haut-Karabagh en octobre 2020 ou encore en Ukraine depuis 2022. Davantage qu’un matériel de guerre à forte valeur ajoutée, les drones incarnent, à bien des égards, une forme d’émancipation stratégique, ou du moins une certaine forme de bienveillance militaire à l’égard du pays exportateur. Choisir des drones chinois plutôt qu’américains revêt ainsi une dimension géopolitique toute particulière ayant amené la Chine à devenir, aujourd’hui, le plus grand exportateur de drones de combat au monde [46].
 
Si la présence militaire chinoise au Moyen-Orient devient de plus en plus palpable et que la Chine étend son influence diplomatique de façon tout à fait notable, le fer de lance de l’expansion chinoise dans la région reste, de loin, la force de son économie et l’ampleur des investissements et des échanges commerciaux qu’elle mène dans la région. Ce sera l’objet de la troisième partie de cet article.

Bibliographie :
 Shaio H. Zerba (2014) China’s Libya Evacuation Operation : a new diplomatic imperative—overseas citizen protection, Journal of Contemporary China, 23:90, 1093-1112, DOI : 10.1080/10670564.2014.898900
 
Sitographie :
 - China’s first overseas military base opens in Djibouti, ECNS, 08/02/2017
https://www.ecns.cn/m/video/2017/08-02/267774.shtml
 Construction fast-tracked at China PLA’s first overseas base in Djibouti, India Today, 30/10/2020
https://www.indiatoday.in/world/story/construction-fast-tracked-at-china-pla-s-first-overseas-base-in-djibouti-1736703-2020-10-30
 China formally opens first overseas military base in Djibouti, Reuters, 01/08/2017
https://www.reuters.com/article/us-china-djibouti-idUSKBN1AH3E3
 Satellite Images Show That Chinese Navy Is Expanding Overseas Base, Forbes, 10/05/2020
https://www.forbes.com/sites/hisutton/2020/05/10/satellite-images-show-chinese-navy-is-expanding-overseas-base/#78c2b1db6869
 Inside America’s only military base in Africa, as it tries to prevent the rise of a new bin Laden, or "someone worse", CBS News, 18/02/2022
https://www.cbsnews.com/news/us-military-africa-sees-growing-isis-al-qaeda-terror-threat-to-america/
 Work on ‘Chinese military base’ in UAE abandoned after US intervenes – report, The Guardian, 19/11/2021
https://www.theguardian.com/world/2021/nov/19/chinese-military-base-uae-construction-abandoned-us-intelligence-report
 China resumes construction of military base in UAE, defying US objections, Middle East Monitor, 30/04/2023
https://www.middleeastmonitor.com/20230430-china-resumes-construction-of-military-base-in-uae-defying-us-objections/
 China may be looking at setting up a military base in Pakistan’s Gwadar, The Times of India, 12/05/2023
https://timesofindia.indiatimes.com/world/pakistan/china-may-be-looking-at-setting-up-a-military-base-in-pakistans-gwadar/articleshow/100096885.cms?from=mdr
 China leveraged anti-piracy operations to increase presence in Indian Ocean, says Navy Chief, Scroll.In, 21/09/2022
https://scroll.in/latest/1033317/china-leveraged-anti-piracy-operations-to-increase-presence-in-indian-ocean-says-navy-chief
 China’s nuclear submarines in Gulf of Aden could cause unease : Experts, The Economic Times, 28/04/2015
https://economictimes.indiatimes.com/news/defence/chinas-nuclear-submarines-in-gulf-of-aden-could-cause-unease-experts/articleshow/47083578.cms?from=mdr
 Implications of China’s Military Evacuation of Citizens from Libya, The Jamestown Foundation, 11/03/2011
https://jamestown.org/program/implications-of-chinas-military-evacuation-of-citizens-from-libya/
 Hit Chinese film looks back at grand evacuation from Libya, Shine, 24/10/2022
https://www.shine.cn/news/in-focus/2210241827/
 Former Islamic State stronghold in Syria hosts Jackie Chan film set, The Times of Israel, 17/07/2022
https://www.timesofisrael.com/former-islamic-state-stronghold-in-syria-hosts-jackie-chan-film-set/
 China Presents a Four-Point Proposal for Resolving the Civil War in Syria, 01/11/2012
https://www.nytimes.com/2012/11/02/world/middleeast/syria.html
 China’s Approach to the Syrian Crisis : Beyond the United Nations, Stimson, 15/12/2014
https://www.stimson.org/2014/china-approach-syrian-crisis-beyond-united-nations/
 China proposes four-point solution to Syrian issue : FM, Xinhuanet, 18/07/2021
http://www.xinhuanet.com/english/2021-07/18/c_1310067701.htm
 China can help bring end to Yemen war, says official, Arab News, 08/12/2022
https://www.arabnews.com/node/2213186/middle-east
 After Iran-Saudi Mediation, China Angles for Another Diplomatic Victory in Yemen, The Diplomat, 22/04/2023
https://thediplomat.com/2023/04/after-iran-saudi-mediation-china-angles-for-another-diplomatic-victory-in-yemen/
 China’s Five-Point Proposal on the Current Middle East Question, MAE chinois, 29/05/2003
https://www.fmprc.gov.cn/mfa_eng/gjhdq_665435/dqzzywt_665451/2633_665453/2639_665461/200305/t20030529_697240.html
 Xi proposes four-point plan to resolve Palestinian issue, SCMP, 06/05/2013
https://www.scmp.com/news/china/article/1231358/xi-proposes-four-point-plan-resolve-palestinian-issue
 China FM urges ceasefire in Gaza with five-point proposal, China Daily, 04/08/2013
https://www.chinadaily.com.cn/world/2014-08/04/content_18241189.htm
 China puts forward four-point proposal regarding Palestine-Israel conflict, Xinhuanet, 17/05/2021
http://www.xinhuanet.com/english/2021-05/17/c_139950043.htm
 Can China’s Israel-Palestine Peace Plan Work ?, The Diplomat, 25/05/2021
https://thediplomat.com/2021/05/can-chinas-israel-palestine-peace-plan-work/
 China stands with Iran on nuclear deal after talks paused amid Russia’s conflict with West, SCMP, 16/03/2022
https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3170696/china-stands-iran-nuclear-deal-after-talks-paused-amid-russias
 China plays discreet but critical role in Iran nuclear negotiations, France24, 19/01/2022
https://www.france24.com/en/middle-east/20220119-china-plays-discreet-but-critical-role-in-iran-nuclear-negotiations
 China wraps up navy drills with Russia, Iran in Gulf of Oman amid renewed diplomacy, SCMP, 23/03/2023
https://www.scmp.com/news/china/military/article/3214564/china-wraps-navy-drills-russia-iran-gulf-oman-amid-renewed-diplomacy
 China, Saudi Arabia hold joint ‘anti-terror’ drills, Al Jazeera, 27/10/2016
https://www.aljazeera.com/news/2016/10/27/china-saudi-arabia-hold-joint-anti-terror-drills
 China, Saudi Arabia launch joint naval exercise -media, Reuters, 20/11/2019
https://www.reuters.com/article/china-saudi-military-idUSL3N28010M
 China and Turkey in joint drill, SCMP, 09/11/2010
https://www.scmp.com/article/729869/china-and-turkey-joint-drill
 Egypt and China launch joint military drills, Daily News Egypt, 22/08/2019
https://www.dailynewsegypt.com/2019/08/22/egypt-and-china-launch-joint-military-drills/
 China’s surprising drone sales in the Middle East, Defense News, 23/04/2021
https://www.defensenews.com/opinion/2021/04/23/chinas-surprising-drone-sales-in-the-middle-east/
 UAE agrees to buy its first Chinese fixed wing military aircraft : L-15, Breaking Defense, 23/02/2022
https://breakingdefense.com/2022/02/uae-agrees-to-buy-its-first-chinese-fixed-wing-military-aircraft-j-15/
 Saudi Arabia Said to Produce Ballistic Missiles, Arms Control Association, 01/01/2022
https://www.armscontrol.org/act/2022-01/news/saudi-arabia-said-produce-ballistic-missiles
 Saudi Arabia permits China to set up 1st drone factory in Middle East, The Economic Times, 26/93/2017
https://economictimes.indiatimes.com/news/defence/saudi-arabia-permits-china-to-set-up-1st-drone-factory-in-middle-east/articleshow/57841121.cms?from=mdr
 UAVOS and King Abdulaziz City collaborate on flight control system, GPS World, 13/03/2020
https://www.gpsworld.com/uavos-and-king-abdulaziz-city-collaborate-on-flight-control-system/
 Chinese drones in demand as Algeria and Egypt eye orders from world’s leading UAV exporter, SCMP, 29/01/2022
https://www.scmp.com/news/china/military/article/3165183/chinese-drones-demand-algeria-and-egypt-eye-orders-worlds
 Iraq eyes Chinese killer drones, Arabian Business, 03/03/2023
https://www.arabianbusiness.com/abnews/iraq-eyes-chinese-killer-drones
 Jordan military tries to sell off ‘knock-off’ Chinese drones, Flight Global, 04/06/2019
https://www.flightglobal.com/helicopters/jordan-military-tries-to-sell-off-knock-off-chinese-drones/132985.article
 Algeria confirms order of six Chinese-made CH-5 UAV Unmanned Aerial Vehicles, Army Recognition, 24/01/2022 https://www.armyrecognition.com/defense_news_january_2022_global_security_army_industry/algeria_confirms_order_of_six_chines-made_ch-5_uav_unmanned_aerial_vehicles.html
 How China became the world’s leading exporter of combat drones, Al Jazeera, 24/01/2023
https://www.aljazeera.com/news/2023/1/24/how-china-became-the-worlds-leading-exporter-of-combat-drones

Publié le 10/08/2023


Emile Bouvier est chercheur indépendant spécialisé sur le Moyen-Orient et plus spécifiquement sur la Turquie et le monde kurde. Diplômé en Histoire et en Géopolitique de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, il a connu de nombreuses expériences sécuritaires et diplomatiques au sein de divers ministères français, tant en France qu’au Moyen-Orient. Sa passion pour la région l’amène à y voyager régulièrement et à en apprendre certaines langues, notamment le turc.


 


Zones de guerre

Arabie Saoudite