mardi 18 mai 2021



https://www.lesclesdumoyenorient.com/498



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2700 articles publiés depuis juin 2010

mardi 18 mai 2021
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

L’art à Bahreïn et à Abou Dhabi

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin
Publié le 14/09/2010 • modifié le 23/04/2020 • Durée de lecture : 2 minutes

Crown Prince of Abu Dhabi Sheikh Mohammed bin Zayed al-Nahayan © speaks with four of the world’s most renowned architects (L-R) Frank Gehry of USA, Iraqi-born Zaha Hadid of Britain, Tadao Ando of Japan and Michel Pelissie, representing Jean Nouvel of France, during a ceremony to announce a cultural-tourism project at the Emirates Palace Hotel in Abu Dhabi 31 January 2007. The multi-billion-dollar project features the construction of four museums on the Saadiyat Island off the coast of the oil-rich emirate.

RABIH MOGHRABI / AFP

La douzième Biennale d’architecture de Venise, ayant pour thème « People meet in architecture », s’est ouverte au public le 29 août et fermera ses portes le 21 novembre 2010.

A cette occasion, le Bahreïn, qui a présenté pour la première fois un pavillon, a obtenu le Lion d’or de la meilleure participation nationale pour son projet Reclaim (« reconquérir »), axé sur le développement du littoral. Mis en scène par les architectes Noura al-Sayed et Fuad al-Ansari, ce projet propose de développer l’espace côtier, en rupture avec les constructions spectaculaires, pour revenir aux coutumes traditionnelles. Pour les organisateurs du pavillon de Bahreïn, « cette architecture monumentale internationale ne tient aucun compte des besoins de la population locale. Ceci témoigne d’une prise de conscience de notre pays en proie à ses contradictions. Nous apportons des questions, pas des solutions ». Le jury a ainsi salué « l’auto-analyse lucide et forte de la relation du pays avec le changement rapide de son paysage côtier ».

A Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, le prince héritier cheikh Mohammed Ben Zayed al-Nahyan, fils de l’émir cheikh Zayed décédé en 2004, a décidé de construire sur l’île de Saadiyat (île du bonheur en arabe), située à environ 500 mètres d’Abou Dhabi, le Saadiyat Island Cultural District. Ce lieu dédié à la culture, dont l’ouverture est programmée aux alentours de 2012, sera composé de plusieurs musées : le musée cheikh Zayed ; le musée de la marine créé par l’architecte japonais Tadao Ando, axé sur la vocation maritime des cités-Etats du Golfe ; le centre des arts dédié au spectacle vivant dessiné par Zaha Hadid ; le Louvre d’Abou Dhabi conçu par l’architecte français Jean Nouvel ; le Guggenheim d’Abou Dhabi conçu par l’architecte Frank Gehry consacré à l’art contemporain.

La Tourist Development & Investment Company (TDIC) est chargé depuis 2004 de transformer l’île en un centre de tourisme, de résidence et de culture. Ainsi, le Saadiyat Cultural District s’intègre dans un projet plus vaste, comprenant la construction d’une ville de 270 000 habitants, d’une marina, d’hôtels de luxe, d’un golf, de villas en bord de plage. L’achèvement du projet est prévu pour 2018.

Publié le 14/09/2010


Anne-Lucie Chaigne-Oudin est la fondatrice et la directrice de la revue en ligne Les clés du Moyen-Orient, mise en ligne en juin 2010.
Y collaborent des experts du Moyen-Orient, selon la ligne éditoriale du site : analyser les événements du Moyen-Orient en les replaçant dans leur contexte historique.
Anne-Lucie Chaigne-Oudin, Docteur en histoire de l’université Paris-IV Sorbonne, a soutenu sa thèse sous la direction du professeur Dominique Chevallier.
Elle a publié en 2006 "La France et les rivalités occidentales au Levant, Syrie Liban, 1918-1939" et en 2009 "La France dans les jeux d’influences en Syrie et au Liban, 1940-1946" aux éditions L’Harmattan. Elle est également l’auteur de nombreux articles d’histoire et d’actualité, publiés sur le Site.


 


Société

Bahrein

Culture