Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1200 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

DERNIÈRES ANALYSES

DES CLÉS DU MOYEN-ORIENT



Entretien avec ...

Entretien avec Bernard Cornut – Les hydrocarbures au Moyen-Orient : réserves et exploitation des gisements

Comment peut-on estimer les réserves actuelles d’hydrocarbures au Moyen-Orient ?

Depuis 30 ans, nombreux sont ceux qui prévoient une diminution rapide des réserves de pétrole. Or en réalité, l’estimation des réserves dépend surtout aujourd’hui du coût admis pour les exploiter. Plus le prix international du pétrole augmente en termes réels, plus les réserves augmentent, car les coûts d’exploitation élevés deviennent alors admissibles. Tout gisement a un coût qui évolue avec son épuisement, certains sont chers à exploiter comme les hydrocarbures de schiste et d’autres sont moins chers. Ainsi, lorsque les prix sont élevés, l’exploitation des pétroles et gaz de schiste ou de gisements offshores en eaux profondes devient rentable et elle ne l’est plus en cas de diminution des prix. L’estimation des réserves dépend donc de l’évolution des prix et donc des politiques de contrôle des prix menées par les différents acteurs du secteur. Le prix du pétrole est en effet manipulable en fonction de l’ouverture des robinets. Ainsi les sanctions américaines contre l’Iran, l’invasion de l’Irak ou encore la guerre en Libye ont fait décroître la production et augmenter les prix sur la période 2008 à mi 2014.

Si le prix du pétrole est à la baisse, comme depuis l’été 2014, certains pays doivent arrêter de produire sur certains gisements. Logiquement, dans un monde libéral, les pays ayant du pétrole peu cher devraient prendre le contrôle de l’industrie mondiale du pétrole, car non seulement ils font le plus de profits, mais ils sont en mesure de modifier les prix à la hausse ou à la baisse, en adaptant leur production.


Lire la suite

Bernard Cornut est ingénieur de l’école Polytechnique, et du génie rural, des eaux et des forêts. Il est retraité de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) où il a travaillé 25 ans.

L’histoire avec ...

L’Europe, la Turquie, le Général. Les relations franco-turques à l’époque du Général de Gaulle (1958-1969), par Tancrède Josseran

« La volonté, c’est celle d’être soi-même l’artisan de son destin - autant que l’on peut, et on le peut bien davantage qu’on ne le croit communément. C’est de ne s’en laisser imposer ni dedans, ni dehors. C’est pratiquer une politique délibérée voulue précisément, que l’on définit soi-même ». Maurice Couve de Murville.
La politique d’un Etat est dans sa géographie : « elle suggère comme la vue d’un portrait… l’impression d’une destinée » écrit Charles de Gaulle (1890-1970) dans les premières pages de Vers l’armée de métier. C’est la vision d’un homme convaincu du sens tragique de l’existence. Mer de souffrances, impitoyable de dureté, l’Histoire forge le caractère des peuples et les entraine vers la gloire ou la destruction. A la jonction des éléments, la France et la Turquie essuient le perpétuel ressac de la lutte entre puissances océaniques et continentales. L’enjeu demeure le contrôle de l’île mondiale : le Heartland, (Russie-Europe) et de son anneau périphérique le Rimland (Moyen-Orient-Asie).
C’est à cette double « pression du dehors » que se sont heurtées, la France « centre d’un Occident entre l’ancien et le nouveau monde » et la Turquie, « maîtresse des détroits entre l’Europe et l’Asie ».
Le chef d’Etat français conteste l’ordre bipolaire hérité de Yalta et appelle de ses vœux une Europe européenne. La politique de la France en direction de la Turquie épouse les grandes lignes du dessein gaullien. Elle délivre un message d’indépendance nationale et d’émancipation des blocs. La nation, c’est le sentiment d’appartenir à une communauté de destin, pour assumer une mission universelle.

Une relation pétrifiée par la Guerre froide

La « petite Amérique ». En 1958, le monde sort de la phase la plus tendue de la confrontation Est-Ouest pour entrer dans une période de coexistence pacifique. Mais la Turquie reste sur le qui-vive. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Union soviétique exige la restitution des vilayets orientaux de Kars et Ardahan, et un droit de regard sur les détroits. Ces sommations brutales scellent la décision d’Ankara. Les Turcs renoncent à l’autarcie kémaliste. En échange, le pays bénéficie du plan Marshall (1947). Ultime étape, l’adhésion à l’OTAN (1952) sanctionne l’intégration de la Turquie dans la stratégie d’endiguement des Etats-Unis.

Tancrède Josseran est diplômé en Histoire de Paris-IV Sorbonne et attaché de recherche à l’Institut de Stratégie Comparée (ISC).
Spécialiste de la Turquie, il est auteur de « La Nouvelle puissance turque…L’adieu à Mustapha Kemal », Paris, éd, Ellipses, 2010. Il a reçu pour cet ouvrage le prix Anteois du festival de géopolitique et de géoéconomie de Grenoble.


Lire la suite

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Personnages historiques
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice