Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

DERNIÈRES ANALYSES

DES CLÉS DU MOYEN-ORIENT



Entretien avec ...

Entretien avec Georges Corm – Le point sur la situation au Moyen-Orient

Comment expliquer la montée en puissance de l’Etat islamique depuis juin 2014 ?

Plusieurs facteurs expliquent cette extraordinaire et invraisemblable prise de pouvoir d’une organisation terroriste sur 40 000 km2 en l’espace de quelques jours en Irak. C’est un phénomène qu’il convient effectivement d’expliquer. Je pense que le premier facteur est probablement le fait que des militaires qui tenaient la ville de Mossoul et d’autres villes ont probablement dû être payés afin qu’ils ne se battent pas et qu’ils abandonnent leurs armes sur place. C’est ce que l’on a constaté lors de l’intervention américaine en Irak, lorsque l’on a su que les Américains avaient soudoyé les généraux de la Garde présidentielle qui avaient en charge la défense de Bagdad. Pas un coup de feu n’a été tiré. On a appris également que les généraux avaient été exfiltrés aux Etats-Unis. Je pense que l’on a eu la même configuration avec l’EI. On dit beaucoup aussi que des anciens militaires du régime de Saddam Hussein qui avaient tous été remerciés par le Haut commissaire américain, Paul Bremer, auraient rejoint l’IS pour prendre leur revanche.

Par ailleurs, ce soi-disant Etat islamique, dont tout le monde à tendance à oublier qu’il n’est qu’une organisation terroriste, a joué un rôle depuis longtemps en Irak. Rappelons que du temps de Saddam Hussein, ce dernier n’entretenait aucun lien avec le terrorisme, au contraire, le régime était considéré par l’organisation al-Qaïda comme un régime « impie » à abattre. Lorsque les Américains ont envahi l’Irak au prétexte que son gouvernement avait des liens avec le terrorisme et disposait d’armes de destruction massive, cela a contribué à faire prospérer un terrorisme qui n’existait pas en Irak. Au début, cette organisation de l’Etat islamique qui est une branche d’al-Qaïda, s’est battue contre l’armée américaine. Très rapidement, elle a aussi pris cette tournure de terrorisme contre les chiites. A l’heure actuelle en Irak se trouve exactement la même structure que celle qui a été générée avec les Talibans, créés par une action conjointe des services secrets pakistanais, américains et saoudiens. Aujourd’hui, cette même structure s’est reproduite en Irak, alimentée, concernant la logistique, par la Turquie, membre de l’OTAN, par le Qatar, par l’Arabie saoudite.

Lire la suite

Georges Corm, économiste libanais, est un des éminents spécialistes du Moyen-Orient et de la Méditerranée. Outre son statut de consultant économique et financier international, il est professeur depuis 2001 à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, dans le cursus des sciences politiques. Il vient de publier {Pensée et politique dans le monde arabe. Contextes historiques et problématiques, XIXe-XXIe siècle} (La découverte).

Entretien avec ...

Entretien avec Bernard Heyberger – Les chrétiens au Moyen-Orient

Aujourd’hui, dans tout le Moyen-Orient, et particulièrement en Syrie et en Irak, les chrétiens sont les cibles des mouvements djihadistes qui ont émergé à la faveur de la chute des régimes. Cependant, ces derniers jours ont été célébrés les centenaires de plusieurs massacres de chrétiens, du Mont-Liban, d’Arménie, ou à la même époque des assyro-chaldéens. Pouvez-vous revenir brièvement sur cette histoire, centenaire, à l’encontre des chrétiens ?

Les massacres du XIXe siècle et du XXe siècle avaient peut-être des points communs avec ce qui se passe de nos jours :
- la mobilisation du référent religieux islamique, pour des mobiles et des objectifs de pouvoir qui n’ont pas forcément grand chose à voir avec la religion. Ce qui peut se traduire par des gestes symboliques : attaques contre les églises, destruction d’images, de croix, de cloches.
- les chrétiens ont été ciblés parce qu’ils représentaient aux yeux de ceux qui les attaquaient une certaine modernité liée à l’Occident, et dont ils pensaient qu’elle est tournée contre eux.
- Mais les massacres de 1915 se sont caractérisés par leur planification, ce qui fait qu’on leur reconnait le caractère de génocide. La destruction des Arméniens s’est faite suivant un plan déterminé, avec des consignes venant de haut. Les responsables de cette « ingénérie » n’étaient pas des religieux obscurantistes, mais des officiers modernistes, se réclamant d’une conception darwiniste et raciste. Ce n’est pas l’idéologie islamiste actuelle. Mais le dossier publié par le Spiegel sur le leader de « Daesh » indique une ressemblance avec ce type de pensée rationnelle.

Bernard Heyberger, agrégé d’histoire, titulaire d’une licence d’arabe, ancien membre de l’Ecole française de Rome, est directeur d’études à l’Ecole des hautes Etudes en sciences sociales (EHESS) et à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE, Section des Sciences Religieuses). Il a dirigé l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) à l’EHESS de 2010 à 2014.

Lire la suite

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Personnages historiques
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice