Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Politique

Politique

  • Nicolas Dot-Pouillard, La Mosaïque éclatée. Une histoire du mouvement national palestinien (1993-2016) - 17/02/17

    Docteur en études politiques, Nicolas Dot-Pouillard est chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Il est l’auteur de Tunisie : la révolution et ses passés (Iremmo/L’Harmattan, 2013) et, avec Wissam Alhaj et Eugénie Rébillard, de l’ouvrage De la théologie à la libération : histoire du Jihad islamique palestinien (La Découverte, 2014).
    Dans cet ouvrage La Mosaïque éclatée. Une histoire du mouvement national palestinien (1993-2016), richement documenté, Nicolas Dot-Pouillard retrace l’histoire du mouvement palestinien depuis les accords d’Oslo, qui en 1993 marquaient un tournant historique pour les Palestiniens. Il définit ce qu’il reste du mouvement national palestinien, en revenant sur la question des frontières de la Palestine, sur la nécessaire refondation de l’OLP, sur les pratiques d’une résistance nationale et sur les recompositions idéologiques d’un nationalisme palestinien aux composantes écartelées.

  • Synthèse : Profiling Jabhat al-Nusra, Charles Lister, The Brookings Project on U.S. Relations with the Islamic World n°24, juillet 2016 (1/2) - 14/02/17

    Le 28 juillet 2016, le groupe Jahbat al-Nosra, un des groupes armés parmi les plus importants acteurs du conflit syrien s’est mué en Fatah al-Cham après avoir officiellement rompu ses liens avec Al-Qaïda. A la fin du mois de janvier 2017, lors des pourparlers d’Astana sur la Syrie, Fatah al-Cham, exclu des négociations a lancé une offensive militaire contre plusieurs autres groupes armés rebelles - dont certains affiliés à l’Armée Syrienne Libre - après les avoir accusés de trahison (1). Ces groupes attaqués par Fatah al-Cham ont trouvé une protection auprès d’un autre important groupe armé islamiste : Ahrar al-Cham, avec qui Jahbat al-Nosra puis Fatah al-Cham a longtemps cherché à se rapprocher, voire à fusionner (2). Créé dès la première année de la guerre civile en Syrie par seulement sept djihadistes venus d’Irak, envoyés en Syrie par Abu Bakr al-Baghdadi, le leader actuel de l’organisation de l’Etat islamique, ce groupe armé est parvenu à s’imposer sur le terrain comme un acteur incontournable, ainsi qu’à s’implanter dans le tissu social des populations sous son joug, peut-être de manière durable.

  • Entretien avec Nicolas Dot-Pouillard – Le Mouvement national palestinien - 18/01/17

    Nicolas Dot-Pouillard, docteur en Etudes politiques de l’EHESS, est chercheur MAEE à l’Ifpo de Beyrouth. Il est également Core-Researcher au sein du programme Wafaw (When Authoritarianism Fails in the Arab World), European Research Council (ERC) et membre du comité de rédaction de la revue Orient XXI.

  • Terrorisme et contre-terrorisme en Turquie en 2016 (2/2) - 17/01/17

    Ciblé au cours de l’année 2016 par plusieurs organisations qu’il considère toutes comme « terroristes » (voir la première partie de l’article), le gouvernement turc fait désormais de la sécurité intérieure sa priorité. A l’heure actuelle, la réponse aux menaces sécuritaires constitue la ligne directrice de la politique intérieure, extérieure et du discours de l’Etat turc. Plus encore, la réaction à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 s’est muée en une reconfiguration de l’identité de la République turque.

  • Terrorisme et contre-terrorisme en Turquie en 2016 (1/2) - 11/01/17

    Au terme d’une année 2016 particulièrement violente, la Turquie est entrée en 2017 avec l’attentat du Reina, un club huppé d’Ortaköy situé sur la rive européenne d’Istanbul, au pied du pont du Bosphore (1). Cette dernière attaque a été revendiquée par l’organisation de l’Etat islamique tandis que son auteur présumé est à ce jour toujours recherché. Trois semaines plus tôt, deux déflagrations ébranlaient le quartier très passant de Beşiktaş, à quelques kilomètres d’Ortaköy. Ce double attentat, qui ciblait les forces de polices déployées à l’occasion d’un match de football, est attribué et revendiqué par le TAK, « les Faucons de la Liberté du Kurdistan », un groupe dissident du PKK. Enfin l’événement le plus marquant de cette année 2016 en Turquie, est la tentative de coup d’Etat du 15 juillet qui a fait près de 240 victimes. Ce putsch a vraisemblablement été intenté par des forces hétéroclites présentes au sein de la police et de l’armée, agrégées autour d’un noyau constitué de fidèles de la confrérie Gülen (2). Récemment, les autorités turques ont également évoqué l’implication de la confrérie dans l’assassinat, le 19 décembre dernier, de l’ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov. Le Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, aurait fait mention de la piste de la confrérie à son homologue américain, John Kerry, dès le lendemain du meurtre du diplomate russe (3).

  • Compte rendu de la revue Orients stratégiques, « Les frontières dans le monde arabe. Quels enjeux de pouvoirs aux marges des Etats ? » - 15/12/16

    « Au-delà de leur acceptation comme marqueurs juridiques de la souveraineté, les frontières apparaissent davantage comme des processus ». Ce propos en 4e de couverture invite le lecteur à ouvrir la revue Orients stratégiques du mois de novembre 2016 et à réfléchir avec les contributeurs à ce que sont aujourd’hui les frontières, à l’heure de leur remise en cause par de nombreux acteurs. Sous la direction de Daniel Meier, docteur en sociologie politique travaillant sur les questions de frontières au Moyen-Orient en général et au Liban en particulier, la revue s’articule autour d’une introduction et de dix réflexions sur la notion de frontière dans des champs disciplinaires variés (géographie, sociologie, histoire, relations internationales, géopolitique…).

  • Entretien avec Philippe Moreau Defarges – Quelles problématiques pour la Syrie ? - 09/12/16

    Philippe Moreau Defarges, né en 1943, ancien élève de l’École nationale d’administration, ancien diplomate, chercheur à l’Institut français des relations internationales (IFRI). Philippe Moreau Defarges a occupé plusieurs fonctions administratives, notamment dans le secteur de la construction européenne. Il a enseigné à Sciences-Po (Paris) et co-dirigé le rapport RAMSES (IFRI) de 2002 à 2015.

  • Entretien avec Leila Seurat – Le Hamas aujourd’hui - 05/12/16

    Leila Seurat est docteur en science politique (Sciences Po Paris) et chercheur associée au CERI (Centre de Recherches Internationales).

  • Entretien avec Daniel Meier – La situation au Sud-Liban et le positionnement du Hezbollah - 25/11/16

    Daniel Meier, docteur en sociologie politique du Graduate Institute (IHEID) de Genève, est chercheur associé au laboratoire PACTE (Grenoble) et enseigne au Département d’arabe de la Faculté des Lettres de l’Université de Genève. Il était présent au Salon du Livre Francophone de Beyrouth 2016 pour présenter deux livres : Le Liban : identités, pouvoir et conflits aux éditions du Cavalier Bleu (2016) et Shaping Lebanon’s Borderlands : Armed Resistance and International Intervention in South Lebanon chez I.B. Tauris (2016). Il questionne dans ce dernier ouvrage la situation du Sud Liban et de la résistance dans la région à partir d’un angle intéressant : les frontières – dont l’enjeu est véritablement le marquage de souveraineté nationale qu’il sous-tend. Dans la lignée des borders studies anglo-saxonnes, il s’engage ainsi à penser la frontière non comme une ligne mais comme un espace, un réseau, dont les mutations induisent des effets tant sur les populations que les groupes politiques. Daniel Meier propose ainsi un ouvrage qui pallie le manque d’études et de textes portant sur l’espace du Sud-Liban à partir d’une méthodologie porteuse et qui permet de révéler des tensions à résonnance non seulement locale mais aussi régionale.

  • Entretien avec Fadia Kiwan – Quelle configuration politique après l’élection du président libanais ? - 21/11/16

    Fadia Kiwan est titulaire d’un doctorat d’Etat en sciences politiques de l’Université de Paris I Sorbonne, et d’un C.A.P.E.S en philosophie et en psychologie de la Faculté de Pédagogie de l’U.L. Elle est directrice honoraire et professeur de sciences politiques à l’Institut des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph (USJ).

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice