Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Analyses de l’actualité

Analyses de l’actualité

Trier par :
  • Les migrations dans le monde arabe (1/2) - 10/02/17

    Dans ce dossier, nous étudierons deux problématiques actuelles concernant les migrations. Après avoir défini les termes en usages, nous étudierons tout d’abord les migrations du Proche-Orient, puis, nous regarderons la situation au Maghreb, point de passage entre l’Afrique subsaharienne et l’Europe.

  • A Astana, la redéfinition des rapports de force dans les négociations sur la Syrie - 09/02/17

    Le mois prochain, mars 2017, marquera la fin de la sixième année de la guerre civile syrienne. Ce conflit a pour particularité d’avoir connu des retournements brutaux des rapports de forces, au gré de l’attrition de certaines parties du conflit (l’Armée Syrienne Libre), l’apparition de nouveaux acteurs (les groupes djihadistes) et enfin, les interventions successives et croissantes des puissances étrangères. A ce stade, la Syrie a connu des interventions militaires d’envergure : iranienne et russe en soutien au régime, turque avec l’opération « Bouclier de l’Euphrate ». De plus, la présence de forces spéciales américaines, britanniques et françaises a été rapportée dans le nord de la Syrie (1). En outre, plusieurs groupes rebelles ont été financés par des pays du Golfe, par des fonds privés ou étatiques. Enfin, un dernier élément participe à l’internationalisation des parties au conflit : les groupes djihadistes ont reçu des flux importants de combattants étrangers, principalement en provenance du Maghreb, d’Europe et d’Asie centrale.

  • Ce que « TIMSS » et « PISA » nous enseignent sur les perspectives du Monde Arabe - 26/01/17

    Chargé de Cours à l’Institut de Sociologie de l’Université d’Alger, ancien Chef de Division du Développement Social à la Banque Africaine de Développement, consultant international. Dernier ouvrage paru : Xavier Richet et Nadji Safir (sous la direction de), Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation, Paris, L’Harmattan, Bibliothèque de l’iReMMO, 2016.

  • Historique des négociations sur les colonies en Cisjordanie (1/2) - 23/01/17

    Lorsqu’Israël conquit la Cisjordanie à l’issue de la « Guerre des Six Jours » en 1967, aucun citoyen israélien ne résidait dans cette zone. Par la suite et quelques mois après cette occupation, un petit de groupe de Juifs religieux loua des chambres au Park Hotel à Hébron à l’occasion de la Pâque juive afin de se rapprocher de la tombe des Patriarches, l’un des sites sacrés du Judaïsme (de l’Islam et de la Chrétienté également). Le gouvernement israélien accepta cette « occupation temporaire ». 50 ans plus tard, environ 400.000 colons résident en Cisjordanie. Mais nombreux sont ceux qui estiment que cette présence est un obstacle majeur à l’établissement d’un traité de paix définitif avec les Israéliens.

  • Terrorisme et contre-terrorisme en Turquie en 2016 (2/2) - 17/01/17

    Ciblé au cours de l’année 2016 par plusieurs organisations qu’il considère toutes comme « terroristes » (voir la première partie de l’article), le gouvernement turc fait désormais de la sécurité intérieure sa priorité. A l’heure actuelle, la réponse aux menaces sécuritaires constitue la ligne directrice de la politique intérieure, extérieure et du discours de l’Etat turc. Plus encore, la réaction à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 s’est muée en une reconfiguration de l’identité de la République turque.

  • Terrorisme et contre-terrorisme en Turquie en 2016 (1/2) - 11/01/17

    Au terme d’une année 2016 particulièrement violente, la Turquie est entrée en 2017 avec l’attentat du Reina, un club huppé d’Ortaköy situé sur la rive européenne d’Istanbul, au pied du pont du Bosphore (1). Cette dernière attaque a été revendiquée par l’organisation de l’Etat islamique tandis que son auteur présumé est à ce jour toujours recherché. Trois semaines plus tôt, deux déflagrations ébranlaient le quartier très passant de Beşiktaş, à quelques kilomètres d’Ortaköy. Ce double attentat, qui ciblait les forces de polices déployées à l’occasion d’un match de football, est attribué et revendiqué par le TAK, « les Faucons de la Liberté du Kurdistan », un groupe dissident du PKK. Enfin l’événement le plus marquant de cette année 2016 en Turquie, est la tentative de coup d’Etat du 15 juillet qui a fait près de 240 victimes. Ce putsch a vraisemblablement été intenté par des forces hétéroclites présentes au sein de la police et de l’armée, agrégées autour d’un noyau constitué de fidèles de la confrérie Gülen (2). Récemment, les autorités turques ont également évoqué l’implication de la confrérie dans l’assassinat, le 19 décembre dernier, de l’ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov. Le Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, aurait fait mention de la piste de la confrérie à son homologue américain, John Kerry, dès le lendemain du meurtre du diplomate russe (3).

  • Les coptes sous la gouvernance d’Abdel Fattah al-Sissi - 06/01/17

    Le 6 janvier 2016, au moment de la célébration du Noël copte, le président de la République égyptienne, Abdel Fattah Al-Sissi, déclarait : « En cette occasion, je tiens à vous exhorter tous, que personne ne nous sépare. Rien ne peut nous nuire, que ce soit au plan économique ou politique. Sauf si nous nous séparons, nous pouvons surmonter n’importe quoi (…) Dieu nous a créés différents, en matière de religion, de mœurs, de couleur, de langue, d’habitude, de tradition, et personne ne peut nous conformer à un modèle (…) Nous avons pris trop de temps pour réparer et rénover les églises qui ont été brûlées. Cette année tout sera fini. S’il vous plaît, acceptez nos excuses pour ce qui est arrivé. Si Dieu le veut, l’année prochaine, il n’y aura pas une seule église ou une maison qui ne soit pas reconstruite (…) Nous ne pourrons jamais oublier la position que vous et le Pape avez prise pendant cette période. Merci à tous. Joyeux Noël » (1). Il s’adressait alors au pape Tawadros II (Théodore II d’Alexandrie), patriarche copte orthodoxe de toute l’Afrique et du siège de Saint-Marc. Le général Abdel Fattah al-Sissi avait été élu en juin 2014 à la présidence de la république égyptienne suite au coup d’État du 30 Juin 2013 par lequel l’armée avait destitué le représentant des Frères musulmans, Mohamad Morsi, élu en juin 2012 par la population égyptienne. Ce fut un grand soulagement pour la population copte, victime d’un regain de criminalité avec la présence d’un mouvement islamiste au pouvoir.
    La question de leur sécurité reste toutefois en suspens malgré les déclarations et les gestes de soutien du président actuel, comme en témoigne le récent attentat du 11 décembre 2016 contre l’église saint-Paul et saint-Pierre située dans l’enceinte de la cathédrale copte orthodoxe du Caire, Saint-Marc, la plus importante d’Égypte.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice