Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Portraits historiques

Portraits historiques

Trier par :
  • Abdallah ibn Hussein, premier roi de Jordanie - 28/01/11

    Deuxième fils du chérif de La Mecque Hussein, Abdallah appartient à la prestigieuse famille des Hachémites, descendante du Prophète. Il joue un rôle essentiel dans la formation de la Jordanie moderne et devient le premier roi du pays, instaurant ainsi la lignée des Hachémites encore sur le trône aujourd’hui.

  • Abdülhamid II, sultan ottoman (1876-1909) - 27/12/11

    Le règne d’Abdülhamid II, renversé en 1909 par la révolution Jeune Turque, concentre toute l’ambigüité du rapport qu’entretient l’Empire ottoman à sa modernisation. Bien qu’elle s’ouvre en 1876 avec la promulgation de la première constitution ottomane, aboutissement de décennies de réformes libérales, la période hamidienne se caractérise après le tournant de 1878 par la construction d’un pouvoir autocratique, qui sans menacer le processus de modernisation de l’Empire, lui fournit un cadre autoritaire. L’abandon de la voie libérale vers le progrès va de pair avec une remise en cause du pluralisme. Le règne d’Abdülhamid voit ainsi émerger une identité ottomane à dominante islamique et asiatique. Liée aux pertes territoriales en Europe et en Méditerranée, au renforcement des nationalismes périphériques et à la politique des puissances à l’égard des minorités religieuses, cette identité va de pair avec un accroissement des tensions entre sujets chrétiens et musulmans.

  • Abdulmajid et son règne (1839-1861) – L’Empire ottoman face à la modernité - 01/12/11

    La tenue récente dans le palais de Dolmabahçe à Istanbul d’un colloque sur le règne du Sultan Abdulmajid à l’occasion des 150 ans de sa naissance a été récemment été l’objet d’une polémique en Turquie [1]. Quoique de faible ampleur, elle révèle le caractère sensible des rapports qu’entretient la Turquie contemporaine avec son passé ottoman. C’est en effet sous le règne d’Abdulmajid, en 1839, que furent promulgués les Tanzimat, ensemble de réformes destinées à moderniser l’Empire ottoman sur le modèle européen. La question est sensible car les termes dans lesquels elle se pose recouvrent le conflit idéologique et symbolique qui oppose depuis son arrivée au pouvoir l’AKP - qui se veut porteur d’une modernité inscrite dans la continuité de la tradition religieuse et de l’ancien régime - et les formations politiques qui ont en partage l’héritage du kémalisme et de la République. Il convient ainsi de se pencher sur la nature de cette « modernité ottomane » et plus particulièrement sur les apports du sultan Abdulmajid.

  • Ahmad Faris al-Chidyaq ou la soif de progressisme - 09/12/13

    Chidyaq est une figure de la Nahda moins célèbre aujourd’hui que ses contemporains. Pourtant, il n’a pas été une figure secondaire de ce mouvement progressiste. À l’inverse de Tahtawi, ou de Khayr al-Din, il n’a pas reçu d’éducation musulmane dans son enfance, né dans une famille maronite libanaise.

  • Al Hallâj - 27/05/13

    Grand mystique musulman, rendu célèbre en France par l’étude que lui consacra Louis Massignon, Al Hallâj est aussi un maître soufi qui contribue aux premiers succès de ce courant spirituel, et un poète.

  • Al-Fârâbî (1) : Les fondements d’une philosophie politique - 18/12/13

    Al-Fârâbî nait en 872 et meurt à Damas, en 950. Il est l’une des grandes figures de la philosophie médiévale, et a été surnommé le « Second maître » par Ibn Rushd (Averroès), le premier n’étant autre qu’Aristote.
    Ceci suffit à témoigner de l’importance qu’il revêt pour la tradition. L’originalité de sa philosophie tient en très grande partie à l’effort qu’il a manifesté pour introduire le politique et la vie collective dans la pensée philosophique.

  • Al-Fârâbî (2) : Faire renaître la philosophie - 23/12/13

    Fârâbî était un penseur synthétique et systématique, dont le système est le point de départ de tous les grands problèmes philosophiques du monde islamique après lui. Après sa mort, sa philosophie n’a pas eu une influence immédiate, et c’est à Avicenne que l’on doit une redécouverte et une réhabilitation de l’œuvre de celui qui sera surnommé le « second maître » (après Aristote).

  • Al-Ghazâlî - 07/06/13

    Abû Hamid Muhammad al-Ghazâlî est un soufi musulman du XIème siècle, qui incarne un soufisme extrêmement savant et raffiné.
    Immense intellectuel, il est célèbre notamment pour s’être radicalement opposé à la philosophie « gréco-arabe ».

  • Al-Ghazali (1), Un philosophe ash‘arite - 06/01/14

    Ghazali est l’un des théologiens (mutakallimun) les plus influents du monde musulman, mais il est également connu pour être un mystique soufi. Très longtemps, l’historiographie de la période a fait de Ghazali le point d’arrêt de la philosophie arabe.

  • Al-Ghazali (2), Morale et savoir - 20/01/14

    Nous avons vu dans la première partie de cet article que Ghazali se présentait comme un héritier de la doctrine d’Ash‘ari. Il a fait de l’ash‘arisme un moyen de lutter contre ce qu’il pensait être une dérive philosophique, c’est-à-dire contre une certaine forme de rationalisme dominant la falsafa de son époque.
    Désormais, il est important de voir comment ce mouvement de réaction au mu‘tazilisme et au rationalisme philosophique a produit une œuvre originale dans le domaine du savoir et de la justice.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice