Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2500 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Analyses historiques > Traités franco-syrien et franco-libanais de 1936

Traités franco-syrien et franco-libanais de 1936
Article publié le 09/03/2010

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin

L’arrivée au pouvoir, en France, du Front populaire, remet les indépendances syrienne et libanaise à l’ordre du jour. Dans un contexte régional de recherche de l’indépendance, en Irak en 1932, en Egypte avec la signature du traité anglo-égyptien de 1936 qui accorde à l’Egypte une plus grande autonomie, et dans celui de la montée des tensions en Palestine la même année, la France ne peut rester indifférente aux revendications d’indépendance des Syriens et des Libanais, indépendance qui doit être donnée à court terme, selon la charte du mandat de la Société des Nations.

En Syrie, la montée des tensions et la forte mobilisation nationaliste obligent le haut-commissaire français Damien de Martel à accéder aux demandes syriennes d’ouvrir des négociations entre Paris et Damas, afin de négocier un traité reconnaissant l’indépendance et l’unité de la Syrie. Une délégation syrienne se rend à Paris et les premières négociations se déroulent de mars à mai 1936. Elles sont suivies dès juillet de nouvelles négociations. Un traité est signé le 9 septembre entre le sous-secrétaire aux Affaires étrangères Pierre Viénot et le président syrien Hachem el-Atassi, prévoyant l’indépendance et l’unité syrienne (avec la fin des autonomies druze et alaouites) et l’entrée à la Société des Nations. La France obtient des facilités militaires pendant 25 ans en Syrie. Ce traité permet la réalisation des aspirations syriennes, devant aboutir à l’unité syrienne et à l’indépendance.

Un traité est également signé entre la France et le Liban le 13 novembre 1936. Il garantit l’indépendance du Liban et surtout sa souveraineté et son intégrité territoriale, face aux revendications des nationalistes tant libanais que syriens qui souhaitent la formation de la Syrie naturelle constituée de la Syrie et du Liban. Pour les chrétiens, ce traité est la garantie de la présence française pour 25 ans, afin d’aider à la stabilité du pays. Pour les musulmans en revanche, ce traité met fin à leurs espoirs nationalistes d’une union avec la Syrie.

En France cependant, des oppositions s’élèvent contre la ratification par le Parlement des traités franco-syrien et franco-libanais, en particulier dans les milieux militaires, coloniaux et religieux. Les deux premiers refusent de donner l’indépendance à ces deux Etats dans lesquels la France a beaucoup investi en hommes et en moyens financiers. Quant aux religieux, ils craignent pour le sort des populations chrétiennes, une fois la France partie. Devant ces contestations, et devant l’opposition du Sénat, le Parlement ne ratifie pas les traités franco-syrien et franco-libanais.

Bibliographie
Edmond RABBATH, La formation historique du Liban politique et constitutionnel, Librairie orientale, Beyrouth, 1973, 586 pages.
Pierre VIENOT, Le traité franco-syrien, Imprimerie F. Jalloux, Rocroi, 1939, 31 pages.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice