Actualités
Actualités

Les clés du Moyen-Orient : un nouveau site pour fêter 10 ans d’analyses

La revue Les clés du Moyen-Orient, en ligne depuis juin 2010, fêtera ses dix ans en juin prochain. Dans cette période de crise inédite du coronavirus et de confinement, nous sommes heureux de vous offrir ce nouveau site, totalement remanié.
Avec (…)

Plus d'infos
mercredi 8 juillet 2020



https://www.lesclesdumoyenorient.com/2925



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2600 articles publiés depuis juin 2010

mardi 14 juillet 2020
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Reportage photo à Gaza : les Palestiniens rattrapés par les violences entre Israël et les factions locales (1/2)

Par Ines Gil
Publié le 25/05/2019 • modifié le 27/05/2019 • Durée de lecture : 1 minutes

Une rue à Gaza City.

Crédit photo : Ines Gil

Crédit photo : Ines Gil

A Gaza, un grand nombre de commerces sont fermés en plein mois de Ramadan.

Crédit photo : Ines Gil
Crédit photo : Ines Gil

Les drapeaux du Hamas sont nombreux dans les rues, comme ici à Gaza City. Le parti islamiste a remporté les élections législatives de 2006, il contrôle la Bande de Gaza depuis 2007, jusque-là administrée par l’Autorité palestinienne dominée par le Fatah.

Crédit photo : Ines Gil

La mosquée Alhassina, située en bord de mer, Gaza City.

Crédit photo : Ines Gil

Port de Gaza, Gaza City. La Bande de Gaza est soumise à un blocus maritime israélien et égyptien depuis 2007. Conséquence de ce blocus, la zone de pêche autorisée par Israël varie régulièrement, au rythme des tensions entre les factions palestiniennes et l’Etat hébreu.

Crédit photo : Ines Gil

Ce type de charrettes, conduites par des ânes, est courant à Gaza. Ces charrettes sont très utilisées par les commerçants gazaouis pour se déplacer et vendre leurs produits.

Crédit photo : Ines Gil

De nombreux graffitis patriotiques recouvrent les murs des rues de Gaza City.

Crédit photo : Ines Gil
Crédit photo : Ines Gil
Crédit photo : Ines Gil

Bâtiment détruit le 5 mai dernier, durant l’escalade des violences entre les factions palestiniennes (Hamas et Djihad islamique) et Israël. Aucune victime à déplorer. Les habitants interrogés affirment qu’un agent israélien les a appelé, leur demandant d’évacuer le bâtiment, cinq minutes avant les frappes. Gaza City.

Crédit photo : Ines Gil

Le bâtiment voisin a été partiellement détruit.

Crédit photo : Ines Gil
Crédit photo : Ines Gil
Crédit photo : Ines Gil

Plus au nord, deux appartements ont été détruits le 5 mai dernier. Selon le frère d’une des victimes interrogé sur place, six Palestiniens dont deux femmes et deux enfants ont été tués. Les victimes adultes ne seraient affiliées à aucune organisation. Ni le Hamas ni le Djihad islamique n’ont revendiqué leur appartenance à leur mouvance.

Lire la partie 2

Publié le 25/05/2019


Ines Gil est journaliste freelance en Israël et Territoires palestiniens.
Elle est diplômée d’un Master 2 Journalisme et enjeux internationaux, à Sciences Po Aix et à l’EJCAM et a effectué 6 mois de stage à LCI.
Auparavant, elle a travaillé en Irak comme journaliste freelance et a réalisé un Master en Relations Internationales à l’Université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
Elle a également réalisé un stage auprès d’Amnesty International, à Tel Aviv, durant 6 mois et a été Déléguée adjointe Moyen-Orient et Afrique du Nord à l’Institut Open Diplomacy de 2015 à 2016.


 


Zones de guerre

Territoires palestiniens

Politique