jeudi 24 septembre 2020



https://www.lesclesdumoyenorient.com/646



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2600 articles publiés depuis juin 2010

jeudi 24 septembre 2020
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Musée national Zayed aux Emirats arabes unis

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin
Publié le 10/02/2011 • modifié le 01/03/2018 • Durée de lecture : 3 minutes

Cheikh Zayed ben Sultan al-Nahyan (1918-2004), personnalité marquante des Emirats arabes unis, a été émir d’Abou Dhabi de 1966 à 2004 et président des Emirats arabes unis de 1971 à 2004. Il fut l’unificateur des Emirats et l’initiateur de politiques sociales et économiques, tout en ayant mis en valeur le passé et les traditions des Emirats. Il est ainsi considéré comme le « père de la Nation ». Le musée qui lui est dédié rend hommage aux réalisations de l’émir et se veut un lieu d’apprentissage et de discussion ouvert à tous.

Le musée Zayed s’intègre dans un vaste projet culturel à Abou Dhabi : à 500 mètres de la côte d’Abou Dhabi, dans l’île Saadiyat, d’autres musées sont en cours de construction, le Louvre Abou Dhabi conçu par l’architecte Jean Nouvel et le Guggenheim Abou Dhabi par Frank Gehry.

Pour la construction du musée Zayed, un appel d’offre a été lancé en 2007, auquel douze cabinets d’architecture de différents pays ont répondu. Parmi eux, Foster and Partners a été retenu : « En choisissant Foster, Abou Dhabi a réaffirmé le respect de l’environnement comme critère prioritaire dans ses projets. L’architecte (Norman Foster) est convaincu que les techniques de construction et l’urbanisme doivent changer si l’on veut réduire notre impact négatif sur la planète » [1].

L’architecture du musée s’inspire du thème du faucon, cheikh Zayed ben Sultan al-Nahyan ayant été un passionné de fauconnerie : les cinq tours qui composeront le musée seront assemblées de façon à représenter l’extrémité des ailes d’un faucon. Ces tours, dont la plus haute s’élèvera à 124 mètres, permettront de réguler l’air du musée. Les salles d’expositions temporaires se situeront en bas du bâtiment. Le musée sera entouré de jardins et de plans d’eau.

La partie réservée aux expositions permanentes sera composée de sept espaces ayant pour thèmes : « vie et époque de cheikh Zayed » ; « fauconnerie » ; « paysage et eau » ; « peuple et héritage du passé » ; « histoire et société » ; « science et éducation » ; « foi et islam ».

« Vie et époque de cheikh Zayed » traitera de la vie de l’émir, de son œuvre et de ses valeurs, autour d’affiches, de photographies, d’extraits de films et d’objets personnels. « Fauconnerie », le faucon étant le symbole des Emirats arabes unis, mettra en perspective la pratique ancestrale de cette activité qui, de moyen de chasse dans le désert est devenu une activité pratiquée par beaucoup. La pratique de la fauconnerie sera expliquée, notamment par la projection de films. « Paysages et eau » aura pour objectif d’exposer les ressources naturelles des Emirats arabes unis : minéraux, faune, flore, paysages des Emirats arabes unis que sont les montagnes, les déserts, la mer et les oasis, et de montrer comment la population a tiré parti de ces ressources dans sa vie quotidienne. Pour ce faire, des objets d’archéologie et d’époques historiques plus contemporaines seront exposés. « Peuple et héritage du passé », thème cher au cheikh Zayed pour lequel les valeurs traditionnelles d’un pays permettent de l’enraciner dans le présent, témoignera du patrimoine des Emirats arabes unis : l’activité des perles, les marchands, les éleveurs de chameaux. L’objectif est également de rendre compte que les valeurs traditionnelles de la danse, de la poésie et de l’hospitalité sont aussi celles de la société contemporaine. « Histoire et société » s’attachera à montrer l’ancienneté de l’occupation humaine dans les Emirats arabes unis, qui date de l’âge de pierre. Des objets archéologiques : tombes, bijoux et sculptures illustreront l’ancienneté de la civilisation. « Science et éducation », sujets de prédilection de cheikh Zayed, sera l’occasion de présenter les outils et les techniques traditionnels de la région, et de les rapprocher de ceux utilisés par les autres pays de la région : mathématiques, astronomie, médecine. La calligraphie arabe, la poésie et la littérature feront également partie des sujets abordés. « Foi et islam » exposera des objet tels que le coran et des manuscrits calligraphiés.

La création de ce musée permet ainsi de rendre hommage à cheikh Zayed, qui a « nourri la tradition et a pris soin de la nation et de son avenir. Il est tout a fait justifié qu’un musée national soit fondé en sa mémoire ».

Sources :
Anna Somers Cocks, « Le British Museum débarque », Le Journal des Arts, numéro 340, 4 février 2011.
Musée Zayed http://www.zayednationalmuseum.ae/
TDIC http://www.tdic.ae/en/project/projects/cultural-1/zayed-national-museum.html

Publié le 10/02/2011


Anne-Lucie Chaigne-Oudin est la fondatrice et la directrice de la revue en ligne Les clés du Moyen-Orient, mise en ligne en juin 2010.
Y collaborent des experts du Moyen-Orient, selon la ligne éditoriale du site : analyser les événements du Moyen-Orient en les replaçant dans leur contexte historique.
Anne-Lucie Chaigne-Oudin, Docteur en histoire de l’université Paris-IV Sorbonne, a soutenu sa thèse sous la direction du professeur Dominique Chevallier.
Elle a publié en 2006 "La France et les rivalités occidentales au Levant, Syrie Liban, 1918-1939" et en 2009 "La France dans les jeux d’influences en Syrie et au Liban, 1940-1946" aux éditions L’Harmattan. Elle est également l’auteur de nombreux articles d’histoire et d’actualité, publiés sur le Site.


 


Gaz

Emirats Arabes Unis

Histoire