Actualités
Actualités

Les clés du Moyen-Orient : un nouveau site pour fêter 10 ans d’analyses

La revue Les clés du Moyen-Orient, en ligne depuis juin 2010, fêtera ses dix ans en juin prochain. Dans cette période de crise inédite du coronavirus et de confinement, nous sommes heureux de vous offrir ce nouveau site, totalement remanié.
Avec (…)

Plus d'infos
samedi 1er août 2020



https://www.lesclesdumoyenorient.com/579



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2600 articles publiés depuis juin 2010

mardi 4 août 2020
inscription nl


Accueil / Infos culture / Comptes rendus d’ouvrages

Elise Ganem, L’axe Israël-Turquie, vers une nouvelle dynamique proche-orientale ?

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin
Publié le 02/12/2010 • modifié le 25/04/2020 • Durée de lecture : 2 minutes

La perspective historique est rappelée, avec l’évocation des relations entre Empire ottoman et communauté juive, puis la reconnaissance du nouvel Etat par la Turquie en 1949 jusqu’au partenariat militaire institué en 1996 par la signature d’accords bilatéraux. Ce processus de rapprochement a débuté en 1991 et « n’est pas le fruit du hasard mais résulte au contraire de la collusion, depuis 1991, d’un ensemble de facteurs structurels d’abord, puis conjoncturels ». Outre l’aspect militaire, ce rapprochement intègre également les domaines politique, diplomatique, économique et culturel. Ainsi, sur le plan politique et diplomatique, des visites officielles sont effectuées, des liens personnels entre dirigeants se tissent ; sur le plan économique, un accord de libre échange est signé en 1997, des investissements et projets sont réalisés, en particulier sur la question de l’eau ; sur le plan culturel, des accords de coopération universitaire sont conclus. Au final, « Israël et la Turquie espèrent être mieux à même de défendre leurs intérêts politiques et économiques ». Cependant, ce partenariat soulève, tant dans l’opinion publique israélienne que turque, un questionnement, car « Israël et la Turquie ont des façons différentes de percevoir le partenariat. S’il fait l’objet d’un consensus relativement large en Israël, il est traité avec une certaine délicatesse en Turquie ».

L’étude d’Elise Ganem fait également apparaître que cet axe Israël-Turquie « est un vrai partenariat stratégique ». C’est en effet visible si l’on considère les réactions des voisins régionaux, « le potentiel de l’axe (étant) considérable à tel point que les Etats arabo-musulmans ont tenté de se défendre et d’élaborer une contre-alliance effective ». En effet, l’accord militaire de 1996 met en place un dispositif conjoint « hautement dissuasi(f) mais également une force d’attaque considérable ». Dans ce contexte, les relations avec la Syrie et l’Iran, voisins géographiques, sont analysées sur le plan historique, idéologique, mais également « balistique et nucléaire ». Elles le sont également avec d’autres Etats régionaux : l’Irak et la Jordanie. Les réactions de ces Etats sont également analysées, « face à la menace que représente pour eux le partenariat entre Israël et la Turquie ». Leur tentative de créer une alliance s’est finalement révélée inefficace, les contraignant à accepter progressivement le partenariat israélo-turc.

Dans cette configuration, les Etats-Unis sont présents, ayant « épaulé ce qu’ils considèrent comme un futur système régional sécuritaire, capable de défendre leurs intérêts et leurs valeurs dans la région ». Dans ce contexte, l’historique des liens avec les Etats-Unis est rappelé. Ce soutien américain a permis en outre à l’axe Turquie-Israël de s’étendre jusqu’à l’Asie centrale, permettant ainsi « de repousser encore plus les limites de l’influence occidentale au Moyen-Orient ».

Au terme de son ouvrage, l’auteur s’interroge néanmoins sur l’avenir du partenariat entre Israël et la Turquie, en raison notamment de l’évolution des liens des Etats-Unis avec Israël et avec la Turquie ; de l’évolution des problématiques régionales ; de la question de l’intégration de la Turquie à l’Union européenne.

Elise Ganem, L’axe Israël-Turquie, vers une nouvelle dynamique proche-orientale ?, Paris, L’Harmattan, collection Comprendre le Moyen-Orient, 2006, 241 pages.

Publié le 02/12/2010


Anne-Lucie Chaigne-Oudin est la fondatrice et la directrice de la revue en ligne Les clés du Moyen-Orient, mise en ligne en juin 2010.
Y collaborent des experts du Moyen-Orient, selon la ligne éditoriale du site : analyser les événements du Moyen-Orient en les replaçant dans leur contexte historique.
Anne-Lucie Chaigne-Oudin, Docteur en histoire de l’université Paris-IV Sorbonne, a soutenu sa thèse sous la direction du professeur Dominique Chevallier.
Elle a publié en 2006 "La France et les rivalités occidentales au Levant, Syrie Liban, 1918-1939" et en 2009 "La France dans les jeux d’influences en Syrie et au Liban, 1940-1946" aux éditions L’Harmattan. Elle est également l’auteur de nombreux articles d’histoire et d’actualité, publiés sur le Site.


 


Politique

Israël

Relations Internationales