Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Portraits historiques

Portraits historiques

Trier par :
  • Cléopâtre : de l’Histoire à la légende - 11/03/14

    Cléopâtre VII Thea Philopator nait vers 69 avant Jésus-Christ, en Egypte. Elle appartient à la dynastie égyptienne des Ptolémées, une dynastie qui gouverne l’Egypte depuis 323 avant Jésus-Christ et qui descend d’un général grec, compagnon d’armes d’Alexandre Le Grand. Au moment de la naissance de Cléopâtre, la dynastie des Ptolémées, que l’on appelle aussi la dynastie lagide, est considérablement affaiblie.

  • Al-Ghazali (2), Morale et savoir - 20/01/14

    Nous avons vu dans la première partie de cet article que Ghazali se présentait comme un héritier de la doctrine d’Ash‘ari. Il a fait de l’ash‘arisme un moyen de lutter contre ce qu’il pensait être une dérive philosophique, c’est-à-dire contre une certaine forme de rationalisme dominant la falsafa de son époque.
    Désormais, il est important de voir comment ce mouvement de réaction au mu‘tazilisme et au rationalisme philosophique a produit une œuvre originale dans le domaine du savoir et de la justice.

  • Al-Ghazali (1), Un philosophe ash‘arite - 06/01/14

    Ghazali est l’un des théologiens (mutakallimun) les plus influents du monde musulman, mais il est également connu pour être un mystique soufi. Très longtemps, l’historiographie de la période a fait de Ghazali le point d’arrêt de la philosophie arabe.

  • Robert de Caix et la question du mandat français au Levant - 02/01/14

    Le personnage de Robert de Caix de Saint-Aymour (1869-1970) est fondamental pour comprendre la naissance du mandat français en Syrie et au Liban dans les années vingt, mais il permet aussi de mieux saisir l’évolution du « parti colonial » français qui, après avoir été essentiellement « Africain » au temps du magistère d’Eugène Étienne devient plus clairement « Asiatique » ou « Syrien » sous l’impulsion de Robert de Caix.

  • Al-Fârâbî (2) : Faire renaître la philosophie - 23/12/13

    Fârâbî était un penseur synthétique et systématique, dont le système est le point de départ de tous les grands problèmes philosophiques du monde islamique après lui. Après sa mort, sa philosophie n’a pas eu une influence immédiate, et c’est à Avicenne que l’on doit une redécouverte et une réhabilitation de l’œuvre de celui qui sera surnommé le « second maître » (après Aristote).

  • Al-Fârâbî (1) : Les fondements d’une philosophie politique - 18/12/13

    Al-Fârâbî nait en 872 et meurt à Damas, en 950. Il est l’une des grandes figures de la philosophie médiévale, et a été surnommé le « Second maître » par Ibn Rushd (Averroès), le premier n’étant autre qu’Aristote.
    Ceci suffit à témoigner de l’importance qu’il revêt pour la tradition. L’originalité de sa philosophie tient en très grande partie à l’effort qu’il a manifesté pour introduire le politique et la vie collective dans la pensée philosophique.

  • Ahmad Faris al-Chidyaq ou la soif de progressisme - 09/12/13

    Chidyaq est une figure de la Nahda moins célèbre aujourd’hui que ses contemporains. Pourtant, il n’a pas été une figure secondaire de ce mouvement progressiste. À l’inverse de Tahtawi, ou de Khayr al-Din, il n’a pas reçu d’éducation musulmane dans son enfance, né dans une famille maronite libanaise.

  • Nasr Hamid Abu Zayd - 18/11/13

    Nasr Hamid Abu Zayd est une figure de l’exégèse coranique du XXe siècle. Cet Egyptien passionné par la littérature arabe entre dans l’étude du Coran par la voie littéraire et herméneutique.

  • Hassan al-Banna (1906-1949) et la politisation de l’islamisme - 12/11/13

    L’islamisme est une idéologie politique qui tend à faire du corpus religieux un programme politique. L’islam politique s’élabore au XIXe siècle, les dimensions idéologique et politique prenant progressivement le pas sur les dimensions culturelle et intellectuelle dans le courant des années 1920-1930.

  • Mohammed Arkoun : historiciser l’Islam - 12/11/13

    Mohammed Arkoun est l’une des grandes figures de la pensée philosophique et anthropologique du fait religieux de la deuxième moitié du XXe siècle. Succédant à de grands noms de l’islamologie, comme Louis Massignon (dont il a été l’élève), il produira une nouvelle approche des textes et de l’histoire de l’islam en puisant dans l’évolution des sciences sociales et de la philosophie.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice