Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2400 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Portraits historiques

Portraits historiques

Trier par :
  • L’écriture féminine comme affirmation de l’égalité et véhicule de réforme : Mayy Ziyadah au cœur de la renaissance intellectuelle arabe - 29/06/17

    Mayy Ziyadah (connue aussi sous la transcription « May Ziadé ») est une écrivaine et une intellectuelle d’origine libanaise. Elle est considérée comme la première figure féministe libanaise, questionnant dans ses œuvres le problème de la condition des femmes arabes et analysant l’articulation de l’écriture et de la féminité. Dans une œuvre riche où s’affirment subjectivité et considérations politiques, Mayy Ziyadah a su imposer une série de réflexions sur l’un des débats réformistes importants de la Nahda, la place des femmes dans la société. Elle est aussi l’une des premières à avoir proposé une théorisation essentialiste de l’écriture féminine, qui résonne avec les attentes qu’elle exposait sur le plan social, à savoir l’instruction des filles. Évoluant au cœur de la vie mondaine cairote de l’avant et après-Première Guerre mondiale, elle est une figure incontournable de la vie intellectuelle arabe du premier tiers du XXe siècle.

  • Tahar Haddad (1899-1935) - 16/06/17

    Tahar Haddad est un militant politique et syndical tunisien. Il est connu pour avoir été un militant actif pour l’émancipation des femmes musulmanes en Tunisie : son ouvrage Notre femme dans la législation et dans la société (Imra’atuna fi ach-chariâ wal-mujtamaâ, paru en 1929) est demeuré son livre le plus célèbre. Condamnées de son temps, ses idées modernistes furent reprises en 1956, après la proclamation de l’indépendance de la Tunisie, dans le Code du Statut Personnel promulgué par Habib Bourguiba pour protéger les droits des femmes et favoriser l’égalité.

  • Taha Hussein (1889-1973) - 30/05/17

    Taha Hussein est l’un des intellectuels égyptiens les plus influents du XXe siècle. Il fut à la tête de la renaissance intellectuelle arabe (la nahda) et travailla beaucoup à la modernisation de la société égyptienne. Il fut l’auteur de nombreux ouvrages théoriques (notamment sur la politique, la culture et l’éducation) et fut nominé à plusieurs reprises pour le Prix Nobel de littérature pour ses romans.

  • Hommage à Samir Frangié : un homme de dialogue et de réconciliation - 11/05/17

    Carole André-Dessornes est Chercheure - Consultante en Géopolitique depuis 16 ans travaillant sur les questions générales et les thèmes portant sur la violence sous toutes ses formes au Moyen-Orient.

    Docteure en sociologie (Doctorat obtenu sous la direction de Farhad Khosrokhavar à l’EHESS) et membre associée au Cadis, Carole André-Dessornes est également, entre autres, titulaire d’un DEA d’études diplomatiques et Stratégiques, de 2 maîtrises d’histoire.
    Elle intervient également dans des institutions comme l’École Militaire de Spécialisation de l’Outre-Mer et de l’Etranger (EMSOME), le CEDS…les hôpitaux psychiatriques auprès du personnel soignant et administratif sur la Géopolitique du Proche et Moyen-Orient ainsi que sur les impacts de la géopolitique sur la santé mentale.

    Elle est l’auteur de nombreux articles sur le Moyen-Orient, ainsi que de plusieurs ouvrages : « 1915-2015, un siècle de tragédies et de traumatismes au Moyen-Orient », aux éditions L’Harmattan, collection la Bibliothèque de l’IreMMO, octobre 2015, « Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine, Irak », aux éditions l’Harmattan, décembre 2013. A publié en 2006 un ouvrage sur « La géopolitique, un outil au service de l’entreprise » aux éditions EMS.

  • Mahdi Amil (1936-1987) - 04/05/17

    Mahdi Amil, intellectuel libanais, fut l’un des penseurs marxistes et des activistes politiques les plus importants de son époque. Il est parfois considéré comme étant l’Antonio Gramsci du monde arabe (1) et influença durablement l’idéologie communiste au Moyen-Orient. Il fut un membre influent du comité central du Parti Communiste libanais et s’engagea toute sa vie aux côtés des minorités opprimées.

  • Constantin Zureiq (1909-2000) - 06/04/17

    Constantin Zureiq est un intellectuel syrien. Figure pionnière du nationalisme arabe, il est un auteur influent, créateur de l’idée de la « mission arabe » comme réponse rationnelle à la stagnation des sociétés arabes dans les années 1950, ou de « philosophie nationale », devenue une idée fondatrice du mouvement nationaliste arabe. Il est connu pour avoir forgé le concept de nakba pour décrire, du point de vue arabe, la création d’Israël en 1948. Partisan d’une révolution éthique, il continue jusqu’à la fin de sa vie à se battre pour une réforme rationnelle et moderniste des sociétés arabes.

  • Edward W. Saïd (1935-2003) - 27/03/17

    En mettant en lumière la complexité des enjeux politiques et culturels hérités de la colonisation, et en défendant fermement la cause palestinienne, l’œuvre d’Edward W. Saïd est devenue incontournable.

  • Sadik Jalal al-azm - 21/03/17

    Sadik Jalal al-Azm (1934-2016) est un philosophe syrien. Professeur émérite de l’université de Damas, initialement spécialiste de Kant et de Bergson, ses études sur l’islam et la laïcité (Critique of Religious thought (Critique de la pensée religieuse, 1969), Islam and Secular Humanism (Islam et humanisme laïc, 2005), Secularism, Fundamentalism and the Struggle for the Meaning of Islam (La laïcité, le fondamentalisme et la bataille sur le sens de l’Islam, 2013)) ont fait de lui le chef de file du courant rationaliste, matérialiste et laïc dans le monde arabe. Il fut l’un des intellectuels les plus influents du monde arabe.

  • Azoury (Negib, 1873-1916) - 06/03/17

    La deuxième moitié du XIXe siècle et le début du XXe siècle – jusqu’à la Première Guerre mondiale – se caractérisent dans le monde arabe par une évolution politique et intellectuelle questionnant l’identité locale et le développement d’un nationalisme régional. Deux formes de nationalismes, islamique et arabe, naissent à la fin du XIXe siècle, pour réagir face à la supériorité technique et matérielle des colons européens et pour réaffirmer une identité propre. Le nationalisme islamique voit le développement du monde islamique comme un objectif à suivre ; le nationalisme arabe, en revanche, voit le but dans les peuples Arabes eux-mêmes. Le nationalisme arabe apparait plus tôt chez les Arabes chrétiens, qui ont reçu une influence européenne plus marquée : en revenant sur l’histoire des peuples arabes, et constatant le faste passé, les intellectuels de la fin du XIXe sont nombreux à s’unir aux musulmans pour participer à la renaissance de la nation arabe. Le chrétien Negib Azoury est le premier à réclamer publiquement la sécession des peuples arabes avec l’Empire ottoman, et l’établissement d’un nouvel empire panarabe, dans lequel la religion serait définitivement séparée de l’État (1). Son ouvrage Le Réveil de la nation arabe, paru en 1905, illustre aussi bien ses idées que l’état d’esprit de son époque.

  • Ibn Battûta : vie et voyages - 12/12/16

    Les Voyages d’Ibn Battûta sont restés connus uniquement du monde musulman jusqu’au XIXe siècle, lorsqu’ils ont été traduits en allemand, puis en anglais et en français. Pourtant, son récit de voyage a consacré un genre littéraire à part entière, la rihla, genre initié par son prédécesseur et autre grand voyageur arabe Ibn Jubayr (1). « Rihla est le mot arabe désignant le voyage et, par la suite, le récit que l’on en fait. » (2) Qui était Ibn Battûta ? Quel a été son apport à la science et à la littérature arabes du XIVe siècle ?

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice