Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2500 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Yémen

Yémen

  • Géopolitique du détroit de Bab el-Mandeb - 08/07/15

    Situé entre la Mer Rouge et l’Océan indien, le détroit de Bab el-Mandeb est considéré comme le quatrième point de passage maritime le plus important en matière de transport du pétrole [1]. A l’articulation entre la péninsule arabique et l’Afrique, Bab el-Mandeb doit principalement son poids stratégique au Canal de Suez qui relie la Mer Méditerranée et la Mer Rouge, permettant ainsi l’approvisionnement énergétique des pays occidentaux. Point névralgique du commerce mondial, le détroit est cependant situé dans une région instable où les risques de perturbations du trafic naval sont élevés en raison de la piraterie, du terrorisme ou encore du conflit au Yémen.

  • L’internationalisation de l’Etat islamique - 21/04/15

    Le vendredi 3 avril 2015, le groupe djihadiste égyptien Province du Sinaï (Wilayat Sinai) a revendiqué sur son compte Twitter les attaques survenues la veille contre des postes de contrôle routier à l’est d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï [2]. Armés de fusils automatiques et de lance-roquettes, les terroristes ont tué quinze soldats et deux civils. Quel est ce groupe djihadiste ?

  • Compte rendu de la conférence de Laurent Bonnefoy, « Yémen : combien de divisions ? », tenue le lundi 13 avril dans le cadre de la Semaine arabe de l’ENS 2015 - 17/04/15

    A l’occasion de la Semaine arabe organisée par l’Ecole Normale Supérieure (ENS), du 10 au 17 avril 2015, une conférence sur la situation au Yémen s’est tenue lundi 13 avril. L’invité, Laurent Bonnefoy, politologue, arabisant, chargé de recherche au CNRS et spécialiste des mouvements salafistes et de la péninsule arabique contemporaine, s’est exprimé sur le thème : « Yémen, combien de divisions ? »

  • Comment s’est construite la « rébellion houthiste » au Yémen ? - 05/03/15

    Gouvernement yéménite et partisans houthistes sont engagés depuis 2004 dans une guerre qui a tué environ 10 000 personnes et fait 200 000 déplacés. Celle-ci a connu plusieurs développements, « rounds » ou « hûrûb » (guerres en arabe), avec des déclencheurs à chaque fois différents et des médiations incertaines. La prise du palais présidentiel en janvier 2015 correspond à un nouveau cycle de cet affrontement. La « rébellion houthiste » est actuellement portée par le groupe armé Ansar Allah, que dirige Muhammad al-Houthi, cousin des frères Abd al-Malik et Husayn al-Houthi, deux leaders historiques de la contestation zaydite.

  • Qu’est-ce qu’Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique ? - 19/01/15

    Les attentats de janvier 2015 à Paris ont fait surgir sur le devant de la scène internationale une organisation djihadiste dont on avait jusque là minoré l’importance face au jeune groupe Etat islamique d’Abou Bakr Al-Baghdadi. Très implanté dans le Sud du Yémen, Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) constitue pourtant l’une des branches montantes du djihadisme international. Ses modèles d’action tendent aujourd’hui à converger avec celles de l’EI et mettent en question les stratégies adoptées par les Etats occidentaux pour la combattre.

  • République Arabe du Yémen (Yémen du Nord), 1970-1990 - 01/01/15

    Après le départ des troupes égyptiennes de la République Arabe du Yémen (ou Yémen du Nord) en 1967 et la fin de la guerre civile dans le pays, une nouvelle période de paix débute, les responsables politiques successifs tentant de s’adapter aux changements majeurs auxquels le pays fait face, dans un contexte où les relations avec la République Démocratique et Populaire du Yémen (Yémen du Sud) sont difficiles, entre conflits armés et traités de paix promettant la future unité des deux pays. Cependant, malgré la tentative des puissances étrangères de transformer le conflit entre les deux Etats en conflit de guerre froide (alignement du Yémen du Sud sur le bloc de l’est), la position neutre du Yémen du Nord rend tous ces efforts vains. Au contraire, sur le long terme, c’est plutôt la volonté de rapprochement entre les deux Etats qui prédomine et aboutit à la réunification officielle le 22 mai 1990.

  • Rébellion chiite au Yémen - 27/11/14

    La rébellion a repris depuis l’été 2014 au Yémen et gagne en intensité depuis que la capitale du pays, Sanaa, est tombée le 21 septembre. Les événements actuels ravivent un conflit qui a débuté en 2004, avec l’entrée en rébellion du mouvement chiite des « houthistes », un mouvement de nostalgiques de l’imamat zaydite qui a régné sur la partie nord du Yémen du IXème siècle jusqu’à la proclamation de la république en 1962. Les affrontements entre les rebelles houthistes et les autorités avaient pris fin avec le cessez-le-feu de février 2010. Le bilan de ce qu’on appelle la « guerre de Saada » est estimé à 30 000 morts depuis 2004.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice