Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2700 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Turquie

Turquie

  • Les lieux saints partagés - 29/09/15

    L’achèvement, il y a quelques jours, du pèlerinage à La Mecque et toutes les problématiques que celui-ci soulève chaque année invite à s’interroger sur la singularité de lieux saints partagés à l’image de la ville sainte de Jérusalem. Enrichissant et revenant sur les traces de l’exposition du MuCEM de Marseille « Lieux saints partagés » [1], qui s’est achevée le 31 août dernier, cet article a pour but de rappeler ce qui réunit les trois religions du livre et de mettre en lumière certains lieux saints historiques ou actuels que se partagent encore, à certaines occasions ou régulièrement, ces différentes religions.

  • Du séparatisme au « confédéralisme démocratique » : évolution des revendications du PKK de 1978 à aujourd’hui - 06/08/15

    La République Turque, fondée en 1923, défend une politique d’assimilation des différentes populations musulmanes du pays au sein d’une identité turque unique. Les régions kurdophones du sud est du pays, qui entretenaient déjà une relation conflictuelle avec le pouvoir impérial, se révoltent à plusieurs reprises à partir de cette période pour dénoncer la fin de leur autonomie traditionnelle et les attaques contre leurs spécificités culturelles. En 1984, un groupe d’étudiant crée un mouvement nationaliste, le Parti des Travailleurs du Kurdistan (Partiya Kârkeren Kurdistan, PKK), et se lance dans une lutte armée en s’inscrivant dans la continuité de ces révoltes et prône la création d’un Etat Nation pour les Kurdes. La guérilla vise principalement les représentants de l’Etat dans les régions du sud-est, où il est bien implanté et où il dispose de soutiens parmi la population civile. En réponse, l’armée impose l’état d’urgence dans ces régions et lance une traque impitoyable avec le soutien de groupes paramilitaires. Le nombre de morts entre 1984 et 1999 est estimé à 40 000 par plusieurs sources. A partir des années 1990, le Parti des Travailleurs du Kurdistan commence à revoir sa stratégie et finit par renoncer officiellement au séparatisme, et appelle depuis lors à une solution négociée et politique au conflit.

  • Entretien avec Jean Marcou - Le point sur la Turquie après les législatives du 7 juin 2015 - 22/06/15

    Jean Marcou est directeur du Master Méditerranée-Moyen-Orient de Sciences Po Grenoble après avoir été pensionnaire scientifique à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul où il a dirigé, de 2006 à 2010, l’Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT – http://ovipot.hypotheses.org/). Il a été aussi directeur de la Section francophone de la Faculté d’Économie et de Sciences Politiques de l’Université du Caire (Égypte), entre 2000 et 2006.

  • Après les élections législatives : quels défis politiques et régionaux pour la Turquie ? - 19/06/15

    Le mois de juin 2015 appelle pour la Turquie des changements politiques. L’affaiblissement du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan suite au revers essuyé aux élections législatives du 7 juin par le Parti de la Justice et du Développement (AKP) qu’il dirige et l’entrée au Parlement de 80 députés kurdes plonge le pays dans une situation d’instabilité. La proximité de la crise syrienne et l’engagement des forces kurdes aux côtés de la coalition internationale contre Daesh ont provoqué un afflux considérable de réfugiés depuis le début du mois de juin. Cet article propose un éclairage de la situation politique actuelle en Turquie et les enjeux régionaux que les changements institutionnels récents induisent.

  • Le rôle de la Turquie et de la question kurde dans les conflits irakiens et syriens. Partie II : Ankara face à l’Etat islamique - 08/06/15

    L’Etat islamique est « un virus destiné à diviser et à détruire l’Oumma [la communauté des musulmans] », a déclaré le président turc Erdogan le mercredi 22 avril 2015 lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien Fouad Massoum [1]. Pour la première fois, le chef d’Etat n’a pas hésité à se montrer publiquement ferme vis-à-vis de la menace djihadiste.

  • Le rôle de la Turquie et de la question kurde dans les conflits irakiens et syriens. Partie I : Ankara face à Damas - 26/05/15

    Le dimanche 15 mars 2015, lors d’un rassemblement de ses partisans à Balkesir, dans l’ouest de la Turquie, le président Erdogan a affirmé qu’il n’y avait « pas de problème kurde [2] » dans son pays. Cette déclaration a surpris plus d’un observateur, tant les tensions autour de la question kurde ont marqué l’histoire contemporaine de la Turquie [3]. Le 28 février, une rencontre avait certes eu lieu entre des députés du parti pro-kurde et le vice-Premier ministre, marquant une importante avancée dans le processus de paix entre le gouvernement et le PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan dirigé par Abdullah Öcalan [4]. Peu de temps auparavant, ce dernier avait appelé ses troupes à déposer les armes et à s’engager à trouver une solution pacifique.

  • Entretien avec Hamit Bozarslan – Le nouvel autoritarisme turc et ses répercussions sur la scène politique internationale - 30/03/15

    Hamit Bozarslan est directeur d’études à l’EHESS.
    Titulaire d’un doctorat en histoire (EHESS) et en sciences politiques (IEP de Paris), il a fait porté ses travaux sur la sociologie politique au Moyen-Orient et en Turquie. Il a notamment publié La question kurde : Etats et minorités au Moyen-Orient (1997), Une histoire de la violence au Moyen-Orient. De la fin de l’Empire ottoman à al-Qaida (2008), Sociologie politique du Moyen-Orient (2011), ainsi que Histoire de la Turquie. De l’Empire à nos jours (2013).

  • Entretien avec Ahmet Kuyas - L’islamisme politique turc au défi du pouvoir - 25/03/15

    Ahmet Kuyas est professeur à l’Université Galatasaray, spécialiste de la Turquie contemporaine (XIXème – XXème siècle). Il a notamment travaillé sur les manuels d’Histoire turcs pour la Première et la Terminale de lycée.

  • 2015, centenaire du massacre des Arméniens : état de la recherche - 23/02/15

    Reconnu comme « génocide » notamment par la France et par l’Union Européenne, il fait encore débat principalement en Turquie, qui considère les Ottomans certes responsables d’un massacre parmi les populations arméniennes, mais au même titre que d’autres populations qui ont pu vivre des événements similaires durant ces conflits survenus à l’occasion de la Première Guerre mondiale.

  • « Militaires et Pouvoirs au Moyen-Orient », compte rendu de la revue Vingtième Siècle, numéro 124, octobre-décembre 2014 - 20/02/15

    A l’occasion de la parution du numéro de la revue Vingtième Siècle sur le thème de « Militaires et Pouvoirs au Moyen-Orient », une conférence a été organisée le 12 février 2015 à l’institut du monde arabe, avec certains des auteurs ayant contribué à ce numéro : Mathieu Rey, Henry Laurens et Hamit Bozarslan. Le débat a été animé par Manon-Nour Tannous. Cet article est à la fois le compte rendu de certains des propos des auteurs lors de la conférence, et également le compte rendu de la revue Vingtième Siècle.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Azerbaïdjan, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice