Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 2700 articles publiés depuis juin 2010


Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS
Accueil > Etats-Unis

Etats-Unis

  • Les relations américano-qatariennes - 18/08/12

    L’émirat du Qatar, indépendant en 1971, est immédiatement reconnu par les Etats-Unis, qui y ouvrent une ambassade dès 1973. Cependant, les premiers grands accords politiques n’ont véritablement lieu qu’avec la première guerre du Golfe, en 1991, lorsque le Qatar autorise les Etats-Unis à opérer depuis son territoire pour lutter contre les forces irakiennes. Ces accords se renforcent en 1992 et 1996 par la signature de traités bilatéraux de défense, entraînant une période de forte coopération militaire. Sur le plan politique, les Américains admettent d’emblée la légitimité du nouvel émir du Qatar, le cheikh Hamad Ben Khalifa al-Thani, auteur d’un coup d’Etat contre son père en 1995. Enfin, depuis avril 2003 et la guerre contre le régime de Saddam Hussein, le Qatar abrite le commandement central des forces américaines (CENTCOM) dans le Golfe Persique ainsi que le plus grand dépôt d’armes américaines du monde hors du territoire des Etats-Unis. Cette forte alliance s’appréhende de manière géopolitique. Pour le Qatar, le souci de sécurité régionale vis-à-vis de ses voisins limitrophes est fondamental, tandis que les Américains perçoivent le Qatar comme un moyen de sauvegarder la stabilité du Golfe Persique et leur accès au pétrole, comme le résume le politologue américain et ancien conseiller politique du président Carter, Zbigniew Brzezinski : « Le véritable intérêt vital pour l’Amérique est d’assurer que le Golfe demeure une source sûre et stable d’approvisionnement en pétrole, vendu à un prix raisonnable à l’occident industrialisé [1] ».

  • Jean-Pierre Filiu et David B., Les meilleurs ennemis, Une histoire des relations entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient - 30/11/11

    Jean-Pierre Filiu est historien et travaille plus particulièrement sur le Moyen-Orient et sur l’Islam. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur ces problématiques dont Les neuf vies d’Al Quaida ou encore L’apocalypse dans l’Islam.
    De sa rencontre avec David B. - enfant prodige de la bande dessinée contemporaine qui a notamment inspiré Marjane Satrapi - aux « Rendez vous de l’histoire de Blois », nait une collaboration fructueuse : ensemble ils travaillent à l’élaboration de la bande dessinée Les meilleurs Ennemis, en trois tomes (seul le premier tome est disponible pour le moment) relatant l’histoire des relations entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient.
    Le talent graphique de David B. permet de créer un langage graphique très abouti qui s’allie parfaitement au travail de recherche effectué par l’historien : les textes contenus dans les bulles sont en fait des citations documentées.

  • Jean-Paul Chagnollaud et Alain Dieckhoff, « la Palestine et l’ONU », compte rendu de la conférence organisée par l’Iremmo et diffusée sur RFI - 10/10/11

    Le 23 septembre 2011, Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne depuis 2005, présentait officiellement la demande d’admission de la Palestine en tant que 194ème Etat membre à l’Organisation des Nations unies dans le cadre de la réunion annuelle de l’Assemblée générale à New York. Il replace ainsi la question palestinienne sur le devant de la scène internationale. Dans une conférence organisée à l’Iremmo le jeudi 29 septembre et diffusée dans l’émission Géopolitique, le débat, de Marie-France Chatin sur RFI, Jean-Paul Chagnollaud et Alain Dieckhoff nous éclairent sur les conséquences et les enjeux d’une telle initiative.

  • Discours du président Barack Obama du 19 mai - 20/05/11

    Dans son discours prononcé le 19 mai, le président américain Obama est revenu sur les révoltes arabes de ces derniers mois et a dit se placer du côté des manifestants. Il a évoqué en particulier les situations en Libye, en Syrie et à Bahreïn, ainsi que la mort de Oussama Ben Laden. Concernant les frontières de l’Etat d’Israël et celles du futur Etat palestinien, Barack Obama a affirmé qu’elles devaient être basées sur celles de 1967.

  • Grand Moyen-Orient - 22/04/11

    Avec les attentats du 11 septembre 2001, qui ont fait environ 3 000 victimes sur son sol, les Etats-Unis se considèrent en guerre contre le terrorisme et posent le problème de la sécurité de leur territoire face à la menace des islamistes radicaux. Toute leur politique doit alors être repensée. En effet, les Etats-Unis s’appuyaient jusque là sur certains régimes autoritaires pour maintenir un équilibre dans la région et garantir leurs intérêts. Or, ce sont dorénavant ces mêmes Etats qui serviraient de base au terrorisme. L’administration Bush, largement influencée par l’idéologie des néo-conservateurs, prend l’initiative, à partir de 2004, d’un Grand Moyen-Orient remodelé, démocratisé et où les éléments terroristes seraient moins enclins à se développer.

  • Alain Gresh, Dominique Vidal, en collaboration avec Emmanuelle Pauly, Les 100 clés du Proche-Orient, nouvelle édition 2011 - 26/03/11

    Alain Gresh et Dominique Vidal sont journalistes au Monde Diplomatique et spécialistes du Proche-Orient. Emmanuelle Pauly est journaliste.
    La première édition de l’ouvrage Les 100 clés du Proche-Orient a été publiée en 1986. Une nouvelle édition, actualisée jusqu’à nos jours, vient de sortir en librairie, dans le contexte des bouleversements que connaissent le Moyen-Orient et le Maghreb en 2011.

  • Arrivée en Syrie du nouvel ambassadeur américain Robert Ford - 17/01/11

    Robert Ford est arrivé à Damas le 16 janvier et présentera ses lettres de créance au président syrien dans la semaine. Robert Ford a été nommé par décret le 29 décembre 2010 par le président américain Barack Obama.

  • Nomination d’un ambassadeur américain en Syrie - 31/12/10

    Le président américain Barack Obama, profitant des vacances du Congrès, a nommé par décret un ambassadeur en Syrie, le diplomate Robert Ford. Sa nomination, soumise au Congrès en février dernier, avait été bloquée par les républicains. Ce poste est vacant depuis 2005, les Etats-Unis ayant retiré leur ambassadeur de Syrie à la suite de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. D’une durée de cinq mois, cette nomination par décret est provisoire.

  • Art islamique : l’engouement des musées européens et américains - 21/12/10

    Depuis quelques années, l’art islamique est au cœur des politiques culturelles de plusieurs musées, en particulier en France, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. De façon générale, ces musées ont reçu le soutien financier de mécènes saoudiens, turcs, iraniens et perso-américains.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Afghanistan, Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Azerbaïdjan, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice