Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Analyses historiques > Administration française en Syrie et au Liban

Administration française en Syrie et au Liban
Article publié le 09/03/2010

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin

En Syrie et au Liban à l’époque du mandat, la France met en place une administration mandataire, qui dépend du ministère des Affaires étrangères.

Le haut-commissaire, nommé par le gouvernement français et relevant du ministère des Affaires étrangères, est chargé de la gestion du mandat, de l’organisation des territoires et de l’élaboration des lois. Le haut-commissariat est basé à Beyrouth, à la résidence des Pins. Plusieurs services dépendent du haut-commissariat, et ont été fixés par l’arrêté du 17 mars 1921. Il s’agit des services du secrétariat général, du bureau du personnel, du bureau diplomatique, du bureau des renseignements, des services juridiques, de la justice, de l’enseignement, de l’agriculture, de l’immatriculation foncière, de l’hygiène, de l’archéologie et des beaux arts, des finances et des travaux publics. Tous ces services sont gérés par le secrétaire général. Il s’occupe également de la correspondance officielle. Il n’existe pas de corps spécifique pour le recrutement et la formation des fonctionnaires français en poste au Levant, et de façon plus générale dans les mandats, à la différence des colonies avec les administrateurs coloniaux et des protectorats avec les administrateurs civils. Le personnel en poste au Levant provient donc des administrateurs des colonies, et n’a pas de ce fait la formation adéquate à la nouvelle forme juridique du mandat.

A Paris, la sous-direction Asie-Océanie du Quai d’Orsay a en charge le dossier de la Syrie et du Liban, mais celui-ci est transféré en 1926, date de la révolte druze, à la sous-direction Afrique qui est en charge des protectorats d’Afrique du Nord. Cette sous-direction prend alors le nom d’Afrique-Levant, mettant en évidence l’importance que la France accorde à ses intérêts musulmans.

Bibliographie

Pierre FOURNIE, L’administration française au Levant 1918-1930, thèse de l’école des Chartes, 1986, 301 pages.
Jean-David MIZRAHI, Genèse de l’Etat mandataire, Publications de la Sorbonne, Paris, 2003, 462 pages.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice