Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Mots clés > Accords d’Oslo I

Accords d’Oslo I
Article publié le 09/03/2010

Dans le cadre de la recherche de la paix au Moyen-Orient, et à la suite de la guerre du Golfe, des négociations, déjà entreprises avec l’OLP sous le gouvernement du Premier ministre israélien Itshak Shamir (1986-1992), s’intensifient avec le nouveau gouvernement d’Itshak Rabin (1992-1995).

Des responsables israéliens et de l’OLP se rencontrent à Oslo, capitale de la Norvège, où les négociations de paix, menées secrètement, se poursuivent. C’est ainsi que le 9 septembre 1993, deux lettres sont signées par Yasser Arafat et adressées, l’une à Rabin et l’autre au ministre norvégien des Affaires étrangères Johan Jorgen Holst. Dans la première, Arafat reconnaît le droit pour Israël de vivre dans la paix et la sécurité, il accepte les résolutions 242 et 338 et souhaite avancer dans les négociations de paix. Rabin répond à la lettre d’Arafat le 10 septembre et reconnaît l’OLP comme le « représentant du peuple des palestinien », et dit accepter de traiter avec elle pour les négociations de paix. Dans la seconde missive, Arafat annonce vouloir mettre fin à l’intifada.

A la suite de cet échange de lettre, une déclaration appelée Déclaration de principes sur des arrangements intérimaires d’autonomie est signée par Arafat et Rabin le 13 septembre à Washington. Le texte de la déclaration se base sur les résolutions 242 de 1967 et 338 de 1973 et prévoit la mise en place d’une Autorité palestinienne transitoire à Gaza et sur une partie de la Cisjordanie (dans une zone à définir dans la région de Jéricho) pour une période de cinq ans, puis de parvenir à une autonomie complète de la Cisjordanie. Yasser Arafat est placé à la tête de cette Autorité et des élections sont prévues afin d’élire un Conseil palestinien, avant le 13 juillet 1994, qui aura pour tâche de légiférer. L’armée israélienne doit quitter les territoires mentionnés avant le 13 avril 1994, même si elle continue à assurer la sécurité des frontières et celle des colonies juives. L’autonomie transitoire signifie également le transfert des « compétences civiles » (impôts directs, tourisme, éducation, culture, santé, protection sociale) aux Palestiniens, à Gaza et dans la région de Jéricho, à la suite du départ israélien, ainsi que la mise en place d’une police palestinienne.

Mais l’application de ces accords prend du retard. Le 4 mai 1994, Arafat et Rabin se rencontrent au Caire où ils signent un texte concernant l’application de la Déclaration de principe du 13 septembre 1993. Il est décidé que la période d’autonomie palestinienne débute à cette date, et s’achève le 4 mai 1999. Les accords d’Oslo de 1993 seront suivis par la signature de nouveaux accords, les accords d’Oslo II, en 1995.

Bibliographie

Georges CORM, Le Proche-Orient éclaté 1956-2007, Gallimard, 2007, 1128 pages.
Frédéric ENCEL et François THUAL, Géopolitique d’Israël, Points Seuil, 2006, 486 pages.
Alain GRESH et Dominique VIDAL, Les 100 clés du Proche-Orient, Hachette Littératures, 2003, 607 pages.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Mots clés
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice